Appel

samedi 27 août 2011

Dépendance/perte d'autonomie : Quel mépris gouvernemental !

Après avoir exclus les personnes en situation de handicap contrairement à l’engagement de Nicolas Sarkozy en 2007, le premier ministre vient de reporter à 2012 les décisions attendues pour la dépendance des personnes âgées. C’était sensé être une des priorités de la seconde partie du quinquennat : une ministre et une secrétaire d’état, quatre groupes de travail, trois mois de pseudo-débat... Tout cela au final pour ne rien annoncer !

Pourtant la perte d’autonomie est une vraie problématique qui impose des choix de société et une autre considération du pouvoir. L’attitude actuelle du gouvernement laisse le champ libre aux assurances et aux financiers pour aggraver encore la situation financière des familles.

A l’opposé, le PCF et le Front de Gauche proposent le développement des réponses de service public et le remboursement à 100% par l’assurance maladie de la prise en charge de la perte d’autonomie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire