La fete des Allobroges

mercredi 24 août 2011

Universités d’été : les problématiques de la gauche

Le PCF et le Parti socialiste tiendront chacun leur Université d’été ce week-end. Ce sont les dernières avant les élections et en ce sens, ce sont des indicateurs pertinents des priorités de ces partis.
Et on sent que les perspectives électorales pèsent sur ces deux partis. Dans tous les thèmes qui seront abordés au sein de l’Université du PCF, celui qui revient le plus souvent étant certainement la redéfinition et l'élargissement de son assise électorale. Des ateliers de travail et des débats seront organisés autour de la classe ouvrière d’aujourd’hui comme des jeunes indignés. Le PCF souhaite également rebondir sur la récente étude de Terra Nova pour proposer sa propre vision de l'assise sociale de l’électorat de gauche. Enfin et surtout, des formations, en premier lieu à destination des élus et candidats, seront organisées pour lutter contre l’abstention et la crise de la représentation, principalement dans les quartiers populaires.
Les autres sujets abordés sont nombreux. Les Révolutions arabes seront longuement évoquées, mais aussi l’écologie, la crise économique, la fiscalité, les services publics, sans oublier la culture.
Le candidat du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, sera présent pour une table ronde le vendredi soir. Le Parti de gauche n'organise pas d'Université d'été, mais il tiendra un meeting à Grenoble le dimanche 28, auquel Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, se rendra également.
Au PS, le programme de l’Université d’été s’annonce également très divers. Il est articulé selon les propositions votées, pour les expliciter et les mettre en débat. Les ateliers et conférences sont présentés dans leur ensemble selon l’angle : ce que l’on va faire quand on arrivera au pouvoir. Avec notamment un optimiste : « 2012 : les premières réformes de la mandature ». Outre les thématiques des réformes proposées, le PS travaillera sur l’héritage de Mitterrand et du congrès d’Epinay. Notons enfin une étonnante conférence intitulée « Société précaire, société indignée », présidée par Ségolène Royale, qui ressemble a priori à une séance de promotion du dernier livre de la candidate.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire