Appel

mardi 6 septembre 2011

Activité en baisse, chômage en hausse, le CAC 40 pavoise

Les groupes les plus importants cotés à la Bourse de Paris ont dégagé au premier semestre 2011 un bénéfice de 47 milliards d’euros, en progression de plus de 7 % par rapport à 2010. Un redressement obtenu contre les salaires et l’emploi.
Les fleurons de l’économie française, géants du CAC 40 et authentiques multinationales, ont au cours des six premiers mois de cette année dégagé un bénéfice total qui tourne autour de 47 milliards d’euros, en hausse de 7,4  % par rapport à la même période de 2010. Certes les résultats restent contrastés, et si 27 groupes améliorent leur résultat net, 13 d’entre eux subissent un recul. Il est à noter cependant que seuls Carrefour et Veolia Environnement affichent des pertes, tous leurs confrères dégageant des résultats positifs.
Le luxe se porte à merveille
En tête, Total, avec un bénéfice de 6,7 milliards d’euros, en hausse de 16,8 %, a été porté par la hausse du prix du pétrole et des carburants et donc par les prélèvements dans les porte-monnaie des automobilistes. Les deux autres mastodontes de l’énergie ont des résultats contrastés. Le bénéfice d’EDF est en forte tension (+ 53,9 %) alors que celui de GDF Suez est en net recul (– 23,2 %) en raison essentiellement d’effets de périmètre. Le luxe se porte à merveille, la preuve par LVMH (+ 24,8 %), tandis que Mme Bettencourt, principale actionnaire de L’Oréal, n’a pas à se plaindre du numéro un mondial du shampooing qui déclare un résultat net en progression de 11,6 %. Parmi les banques et les valeurs financières, BNP Paribas est en net progrès mais la Société générale pique du nez (– 22,5 %).
Lire la suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire