Appel

lundi 5 septembre 2011

Résister, riposter, changer : La Fête de l’Humanité

par Patrick Le Hyaric
Le Premier ministre vient d’inventer la version actualisée du pâté d’alouette : une petite contribution très cosmétique et très provisoire pour les hyper-riches  alors que pour le monde du travail et des retraités, le serrage de vis est promis à perpétuité. Ainsi, le nouveau plan d’austérité qu’il a annoncé la semaine dernière avance la somme totale de plus de 11 milliards d’impôts et de taxes supplémentaires pour lesquels les ultra-riches ne contribueront que pour 200 millions d’euros. Petite obole à la quête sarkozyste pour camoufler un véritable tour de passe-passe. Inquiet des réactions de l’opinion, le pouvoir essaye de faire croire que les plus fortunés participeront à un effort général pour le désendettement du pays. C’est une imposture. Un scandale de plus ! Leur mini-obole ne leur sera demandée que durant un an, le temps de passer les élections présidentielles. Elle survient après que ces milliardaires aient engrangé des milliards d’euros depuis l’élection de M. Sarkozy  avec le bouclier fiscal et maintenant la réduction de l’impôt sur les grandes fortunes qui équivaut à un manque de près de 2 milliards de recettes dans les caisses de l’Etat. L’imposture est encore plus manifeste quand, selon plusieurs estimations, le petit groupe des ultra-riches a bénéficié de … 150 milliards d’euros. Un gouvernement soucieux de l’égalité et de la justice devra remettre en place la progressivité de l’impôt sur le revenu, diminuer le nombre de tranches qui sont aujourd’hui de une à quatre-cent pour les ramener au moins de une à vingt, instituer un véritable impôt sur la fortune, rehausser de manière variable l’impôt sur les sociétés et une nouvelle taxe professionnelle selon les efforts des entreprises pour l’investissement et l’emploi. 
lire la suite 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire