La fete des Allobroges

samedi 10 décembre 2011

Poste : rendez-vous manqué

Vendredi à 9h30, la CDPPT (Commission départementale de présence postale territoriale) devait se réunir en mairie afin d’émettre un avis sur les mesures prises par la Poste pour assurer sa mission de service public d’aménagement du territoire.
Dans cette commission qui gère le fonds de péréquation départemental, siège huit élus locaux au niveau des communes, du département et de la région. Profitant de cette opportunité, le Collectif départemental contre la privatisation de la Poste et pour le maintien et le développement su service postal en Isère avait invité ses adhérents et sympathisants à venir manifester devant la mairie. Un rendez-vous manqué puisque cette réunion initialement prévue à la mairie de Crolles a été déprogrammée au dernier moment et a eu lieu dans les locaux de la préfecture à Grenoble. Néanmoins quelques usagers se sont réunis devant la mairie afin d’exprimer leur mécontentement, voire leur indignation.

Des usagers inquiets et mécontents

Benjamin Palmer du Cheylas, dit être venu en tant que citoyen responsable car le bureau de Poste de sa commune risque d’être fermé. « Je ne conduis pas, comment vais-je faire si on nous ferme notre bureau ? » se lamente Lilianne Casset une habitante de Chapareillan.
« Le service public est le patrimoine du peuple. On n’a pas le droit de le brader » affirme Marianne Mazza de Froges, qui comme Pedro Cuesta redoute la fermeture de l’agence postale de sa commune. Pour Gabriel Sotto, ancien maire de Lancey, venu soutenir la cause du service public, la permanence du bureau de poste dans sa commune s’est détériorée. Elle est actuellement ouverte seulement trois matins par semaine.
DL du 10/12/2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire