Appel

mardi 17 janvier 2012

«Aujourd'hui, Pôle Emploi, c'est la police des miséreux»

Ce mardi, à la veille d'un sommet social convoqué par l'Elysée, de nombreuses agences Pôle Emploi devraient être occupées à travers toute la France (retrouvez ici la liste de tous les lieux de rendez-vous). Un mouvement de contestation auquel participent Agir contre le chômage, Stop Précarité, la CGT chômeurs, ou encore les Indignés.
Xavier Renou (photo DR), porte-parole du collectif les Désobéissants, qui compte parmi les organisateurs, explique les motivations et visées d'une telle action.
De quand date l'appel «Occupons Pôle Emploi» et pour quelles raisons a-t-il été lancé ?
Le mot d'ordre a été donné au mois de décembre. Mais l'idée n'est pas nouvelle. Il y a déjà eu des occupations d'agences par des chômeurs dans les années 90 et 2000, notamment pour demander une prime de fin d'année.
Aujourd'hui, c'est la politique actuelle qui tend à maintenir un haut taux de chômage, que l'on dénonce. Le gouvernement tient un discours en faveur de l'emploi, mais il n'y a pas d'actes derrière. Ou alors les politiques sont complètement incompétents, depuis le temps. Mais je crois surtout que c'est hypocrite. Les choix qu'ils font sont contraires à leur discours public. Plutôt que d'agir pour créer des emplois, ils dérégulent l'économie. C'est la logique néolibérale. On garde un niveau de chômage élevé, qui permet une pression à la baisse sur les salaires et une précarisation des travailleurs. Avec cette action du 17 janvier, on espère peser sur les présidentielles, mais aussi sur les choix économiques des partis actuellement au pouvoir en Europe.
Pourquoi avoir choisi d'occuper les agences Pôle Emploi plutôt qu'une manifestation classique ?
La date n'est pas choisie au hasard : on agit la veille du Sommet pour l'emploi de Nicolas Sarkozy. Et on voulait une action d'ampleur nationale. Donc, c'était plus logique d'occuper Pôle Emploi que de manifester devant le ministère du Travail.
Lire la suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire