Appel

samedi 14 janvier 2012

Livret A: le gouvernement attaque le pouvoir d'achat des Français

François Baroin l'a confirmé ce jeudi matin. Le gouvernement laisse le taux du livret A à 2,25%. Pas de révalorisation de la rémunération du placement préféré des Français alors que les prix augmentent. Leur épargne et leur pouvoir d'achat ne font clairement pas partie des priorités du gouvernement.
Mais il n'est pas bon d'envoyer un tel message aux épargnants et électeurs, surtout à 101 jours de la présidentielle. Le ministre de l'Economie a donc pris soin d'envelopper cette décision politique dans un fatras technique en disant que ce n'est pas la faute du gouvernement, mais... du gouverneur de la Banque de France. Dans son communiqué de ce jeudi matin, François Baroin explique ainsi vouloir "appliquer la recommandation du gouverneur de la Banque de France" Christian Noyer "afin d'éviter une volatilité excessive" du taux du Livret A. "Conformément à cette recommandation", il "saisira le Comité consultatif de la législation et de la réglementation financières d’un projet de décision en ce sens".
De fait, le gouverneur de la Banque de France avait préparé les esprits la semaine dernière en expliquant qu'il allait proposer au gouvernement de s'asseoir sur la règle plus que centenaire de calcul du taux du Livret A pour ne pas valoriser la rémunération de ce placement, car il avait vu dans sa boule de voyant que l'inflation serait passagère et qu'il ne servait donc à rien de changer quoi que ce soit, même pour six mois.
Tant pis pour les Français, qui auraient pu voir le taux de leur Livret A grimper de 2.25% à 2.75%. Ils ne recevront pas de coup de pouce alors que les prix ont augmenté au second semestre 2011 pour parvenir à 2.4%. De là à voir un coup de pouce du gouvernement aux banques et aux marchés pour que les épargnants réinvestissent dans des placements financiers et boursiers aujourd'hui délaissés car moins intéressants que le Livret A, il y a un pas que nous franchirons!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire