Appel

mercredi 25 janvier 2012

Salariés de Michelin et villageois indiens unis contre les délocalisations

Par Sophie Chapelle
Alliance inédite contre la direction de Michelin : des syndicalistes de la CGT de l’usine de Clermont-Ferrand et des villageois indiens combattent ensemble un projet de zone industrielle dans la région de Madras, en Inde. Le groupe français envisage d’y construire fin 2012 une usine de pneus. Les communautés locales craignent de lourdes conséquences pour leur environnement.
« Le mouvement social ne peut plus se contenter de dénoncer abstraitement la délocalisation de l’économie, lancent les syndicalistes de CGT Michelin. Non seulement cette dernière ruine l’emploi chez nous, mais elle détruit souvent à la racine les conditions de vie des plus pauvres au Sud. » Dans un appel signé par plus de 35 000 personnes, les cégétistes dénoncent la construction d’une usine de pneus du fabricant français en Inde. Démarré il y a un an, le chantier est estimé à 600 millions d’euros d’investissement et emploierait 1 500 personnes. L’usine devrait commencer à produire ses premiers pneus à la fin 2012 en vue de fournir le marché indien des poids lourds et des bus.
Or, cette usine est érigée sur un territoire abritant une communauté d’Intouchables, la caste la plus défavorisée en Inde, constituée de 1 500 familles. Le syndicat CGT affirme que la construction de l’usine conduit à « la destruction de l’environnement permettant à cette communauté de vivre, détruisant sources d’eau potable, pâturages, forêts, mettant en péril l’existence même de ces familles ». Madhumita Dutta, militante indienne, est venue à Clermont-Ferrand jusqu’au siège de Michelin pour témoigner de la situation des 5 000 Intouchables de la région de Madras (Chennai).
« Michelin profite des cadeaux de l’État »
Partie prenante de la lutte engagée par les villageois de Thervoy Kandigai, Madhumita a présenté l’histoire de leur combat, qui a commencé bien avant que Michelin ne décide d’implanter cette usine sur cette zone. En 2007, la province du Tamil Nadu a acquis 1 127 hectares afin d’en faire une zone industrielle. Malgré leurs grèves de la faim, les villageois déjà installés sur ces terres assistent impuissants à la destruction d’une grande partie de leur forêt. Un an plus tard, en août 2008, ils apprennent le projet de construction de l’usine Michelin sur une partie de la zone industrielle.
Lire la suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire