Appel

vendredi 6 avril 2012

A ceux qui croient au ciel et à ceux qui n’y croient pas

Au moment de faire partir cette lettre aux croyants, sur laquelle nous réfléchissions depuis plusieurs semaines, une profonde révolte est venue nous étreindre.
Face à la terrible tuerie de Toulouse et de Montauban, l'immense majorité du pays a réagi avec compassion, solidarité, dignité. Aujourd'hui la peine n'est pas tarie et nous n'oublions pas. Le temps est venu pour tous ceux qui refusent les paroles de haine, qui ont été prononcées depuis, de s'unir pour s'y opposer.
L’identité du tueur est désormais en train d’ouvrir les vannes aux discours de haine et de guerre. A la suite du violent climat de xénophobie qui a été soigneusement entretenu ces dernières années jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, les amalgames nauséabonds reviennent au galop : immigration, insécurité, terrorisme, misère. Avec ceux qui croient au ciel et avec ceux qui n’y croient pas, nous voulons faire barrage à ce déferlement, nous voulons lancer un puissant message de paix.
Ces évènements dramatiques n’adviennent pas dans un ciel sans nuages. Ces derniers temps, de polémiques dangereuses en stigmatisations malsaines, religion comme laïcité ont été détournées pour essayer de faire avancer la peur de l’autre et le repli sur soi. Chaque geste en ce sens a donné du grain à moudre aux racistes comme aux intégristes, qui au fond se rejoignent et se nourrissent.
- Nous avons dû combattre la course à l’islamophobie engagée par le Président de la République et ses amis avec Marine Le Pen. Aux hommes et aux femmes de confession musulmane, qui ont été violemment montrés du doigt, nous voulons dire qu’ils ne sont pas seuls.
- Nous avons dû dénoncer la façon insultante qu’a eu Nicolas Sarkozy de s’approprier la foi des chrétiens et d’y mêler la République. Subissant de plein fouet sa politique, nombre d’entre eux ont été choqués par les valeurs qu’il a foulées aux pieds, avec la traque des roms, la stigmatisation des chômeurs et le culte de l’argent.
- Nous avons dû démasquer l’imposture de l’extrême droite et les dérives de la droite qui a cherché à réveiller la bête immonde, en ressuscitant l’idée de civilisations supérieures et en montrant du doigt les comoriens, les tunisiens ou encore les grecs. Une droite qui a cherché à réinventer le racisme sur la base des convictions religieuses. L’antisémitisme ne tarde pas à surgir, lorsque la peur et la haine de l’autre grandissent. Il faut s’unir pour les combattre ensemble !
- Nous avons du affronter les fondamentalismes, qui contestent la légitimité de la République et veulent imposer des lois au nom de présupposés religieux. De même que les communautarismes, qui apparaissent pour certains comme des refuges face à la violence du monde, mais en réalité isolent et opposent.
Lire la suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire