La fete des Allobroges

mardi 24 avril 2012

Déclaration du Mouvement Jeunes Communistes de France sur le résultats du premier tour des élections présidentielles 2012

Après 5 ans de souffrances, de régressions, d’arrogances et de dégradations permanentes de nos conditions de vies, notamment celle des jeunes, nous nous réjouissons que Sarkozy perde près de 6 % par rapport au premier tour de l’élection présidentielle de 2007.
Alors que celui qui a gouverné pendant 5 ans avec tant de mépris, tant de violences et tant de zèle pour répondre aux exigences des marchés financiers et du Medef, peut désormais être battu, nous allons redoubler d’effort pour arracher cette page sordide de notre histoire.
Cette page sordide est aussi celle qui aura remis le FN en scelle pendant 5 ans, en mettant bon nombre de ses idées au pouvoir. En attisant les peurs, en jouant sur les divisions, en opposant les citoyens entre eux, en pratiquant la politique du bouc émissaire permanent, l’UMP a nourri le terreau fertile de l’extrême droite.
Le Front de gauche a été la seule force à mener une campagne déterminée contre la droite et son extrême. Par sa détermination à faire une campagne sur le fond, sa détermination à ne pas se laisser enfermer dans l’étau du bipartisme de la 5 ème république, le FDG et les millions de citoyens qui ont voté pour son candidat Jean Luc Mélenchon ont ouvert la voie de la résistance aux marchés financiers, à l’extrême droite et pour de nouvelles conquêtes sociales.
Pour notre génération qui n a connue que la droite au pouvoir et la régression depuis 10 ans, le retour inédit d’une gauche de combat avec le FDG qui a rassemblée des centaines de milliers de personnes dont de très nombreux jeunes dans toutes ces initiatives de campagne, est une formidable nouvelle et un atout considérable pour l’avenir. C’est celui dont nous devons nous saisir pour renvoyer Sarkozy et le FN dans les poubelles de l’histoire. Désormais en amplifiant le combat avec le front de gauche, nous pouvons en finir avec les casseurs d’avenir et se remettre à rêver du meilleurs pour nos vies. Ce combat nous devons absolument le faire grandir pour que demain pas un député du FN ne soit élu à l’Assemblée Nationale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire