Appel

dimanche 29 avril 2012

Les communistes du Grésivaudan font un safari fraternel et politique


Dans le cadre bucolique des étangs de Montfort, l’édition 2012 du Safari pêche de la section du PCF- Grésivaudan a connu un joli succès. Sans doute la percée tant attendue du soleil mais aussi et surtout le moment politique, particulièrement intense et crucial, y sont pour quelque chose.
Dès le matin de nombreux pêcheurs ont pris place autour de l’eau tandis que les militants s’affairaient pour préparer le repas qui a rassemblé plusieurs dizaines de personnes.

Après ce moment de convivialité c’est un débat politique qui s’est engagé à l’ombre des arbres en présence des candidats du Front de Gauche aux élections législatives sur la circonscription : Bruno Diaz et Marie-Françoise Baboud.
La trentaine de militants et sympathisants communistes et leurs partenaires du Front de Gauche ne lâchent rien : après une introduction sur la situation politique et un rappel historique sur les origines et l’histoire du 1er mai, tous ont débattu avec conviction de la situation politique et des perspectives de la gauche alternative : qu’ils soient du PCF, de la Gauche Unitaire, de PAG 38, simples citoyens sympathisants du Front de Gauche ou encore membres du NPA.

- La question de la stratégie à adopter le 6 mai a fait l’objet d’un échange nourri : Battre Sarkozy sans pour autant faire allégeance au programme du candidat socialiste, telle est la première étape indispensable pour poursuivre et amplifier la dynamique du Front de Gauche aux élections législatives. Avec pour objectif d’ancrer la gauche à gauche sur des mesures de rupture et de transformations sociales et écologiques.

- Faire de la manifestation du 1er mai à Grenoble (*) un moment politique fort qui mettra la question sociale au cœur des enjeux du 2nd tour. Alors que le président des riches attaque frontalement les salariés et leurs organisations, dans une fuite en avant aux relents pétainistes et sans précédent depuis l’occupation, c’est un appel à la mobilisation générale qui a été lancé pour défiler mardi derrière les organisations syndicales.

- Enfin un bilan de la campagne du premier tour a été partagé, insistant notamment sur la dynamique et l’enthousiasme militant. Mais aussi sur  la percée électorale du Front de Gauche, après seulement 3 ans d’existence, son implantation homogène sur l’ensemble du territoire national, son installation comme le vote alternatif à gauche, disputant au Front National la perspective d’une radicalité concrète, républicaine et sociale à l’opposé de la préférence nationale et du soutien aux rentiers du Medef.

(*) Départ place de la gare à 10h et défilé jusqu’au jardin de ville.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire