Appel

vendredi 27 avril 2012

Marie-George Buffet : "Nous sommes mobilisés pour battre Sarkozy"

Marie-George Buffet, députée PCF de Seine-Saint-Denis et responsable du Front des luttes, prévient que, dans l’entre-deux-tours, les drapeaux du Front de gauche seront de retour partout en France pour battre le candidat UMP.
Que pensez-vous du score du Front de gauche qui atteint 11,1 % mais que les sondages annonçaient plus élevé et qui a semblé décevoir vos partisans ?
Marie-George Buffet. C’est vrai, 
les sondages nous estimaient 
à un moment à 14 % et nous avons connu une petite déception à l’annonce des résultats. Mais le potentiel de ce score est extraordinaire. Je rappelle qu’au début les instituts nous donnaient à 4 %. Tout au long de la campagne, les Français ont reconnu notre formation comme la plus dynamique, la plus innovante, 
avec des propositions fortes. Dans les derniers jours, sans doute, toutes les opérations conduites contre le Front de gauche et son candidat ont pu peser. Peut-être que les électeurs ont senti la montée du Front national et que, convaincus par le vote Front de gauche mais inquiets, ils ont voté François Hollande. Il n’en demeure pas moins que les près de 12 % en faveur du Front de gauche constituent un potentiel humain formidable, un socle pour élargir et déployer le Front de gauche dans les mois et les années à venir. La carte des résultats montre qu’il a déjà commencé à rassembler partout en France. C’est à la fois dû à notre démarche citoyenne et à notre candidat, Jean-Luc Mélenchon, dont la magnifique campagne est à saluer.
Le score du Front de gauche place-
t-il la gauche en bonne position 
pour gagner ?
Marie-George Buffet. La dynamique à gauche est due en grande partie à celle du Front de gauche lui-même. Beaucoup d’hommes et de femmes rejettent le carcan d’austérité imposé de façon autoritaire 
par le couple Sarkozy-Merkel. 
Ils ont retrouvé avec le Front 
de gauche une force qui à la fois exprime leur colère, les appelle à la « résistance », mais leur propose aussi le moyen de changer et d’améliorer leur vie. Le Front de gauche va participer à la victoire contre Sarkozy. C’est pourquoi nous avons, dès avant-hier soir, 
par la voix de Jean-Luc Mélenchon et de Pierre Laurent, appelé 
avec force à la mobilisation 
pour battre Sarkozy en votant 
François Hollande.
Le Front de gauche a-t-il eu raison 
de privilégier l’affrontement avec 
le Front national, qui obtient près 
de 18 % des voix ?
Lire la suite 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire