Appel

lundi 28 mai 2012

Mélenchon: « Elle a l’archouma Marine Le Pen ! »


Jean-Luc Mélenchon s'est rendu à Libercourt, jeudi 24 mai, pour rencontrer les habitants de cette commune du bassin minier rongée par le chômage et la précarité. Reportage. 
Après avoir quitté quatre jours la 11ème circonscription, Jean-Luc Mélenchon est de nouveau en campagne, ce jeudi 24 mai. Pour son retour, le candidat du Front de Gauche a choisi de partir à la conquête d’une commune sinistrée; Libercourt. Située au cœur du bassin minier, cette ville de 9 000 habitants incarne le principal défi du candidat : convaincre une population minée par l’absence de travail - 23% des habitants de Libercourt sont au chômage - et sensible aux messages du FN. Quelque 26% des Libercoutois ont voté Marine Le Pen au 1er tour de l’élection présidentielle, juste derrière François Hollande.
Pour convaincre, Mélenchon parle haut. « Si vous restez comme ça à ne rien faire vous allez vous faire tondre et ce sera tant pis pour vous ! » lance-t-il en direction d'une bande de jeunes assis sur un muret à l’entrée du marché de Libercourt, première étape de son parcourt. Les cinq garçons ne pipent mot, impressionnés par le franc-parler du tribun. « Nous sommes en danger, la gauche va mal, le FN est fort. Il faut bouger sinon vous vous ferez tondre et ce sera votre faute, » dit-il, cette fois, à un homme d'une cinquantaine d'années. Ce dernier opine du chef. La formule fait mouche mais ne suffit pas à convaincre Jules Vaz, qui n’a manifestement pas peur de la tondeuse. « Je reste sur mes positions. C’est-à-dire que pour moi ce n’est pas quelqu’un du cru et je pense que ceux qui sont le plus à même de régler les problèmes du cru, c’est ceux qui en viennent. » Pour Jules Vas, le cru est socialiste et s’appelle Philippe Kemel. « Mais la campagne est encore longue et je peux toujours changer d’avis », tient-il à préciser. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire