Appel

jeudi 24 mai 2012

Parité aux élections : mauvaise foi et cynisme de l'UMP

Pour le Secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé, ne pas aboutir à la parité des candidatures Femmes/Hommes pour les élections législatives ne signifie qu’un simple « plaidé coupable».
Plutôt que d’appliquer la loi sur l’égal accès des hommes et des femmes aux fonctions électives, il se satisfait de reconduire les sortants dont 317 hommes. Après avoir défendu la parité dans les tandems titulaires/suppléants aux cantonales, ce qui a eu comme conséquence de réduire encore le nombre de femmes élues, l’UMP persiste et signe avec mauvaise foi et cynisme. Qu’importe les sanctions financières, ce parti préfère payer plutôt que d’appliquer les lois.
Le PCF, au sein du Front de gauche, présente aux élections législatives autant de femmes que d'hommes. La réelle égalité, dans tous les domaines de la vie doit commencer par une juste représentation dans les instances politiques.
Laurence Cohen, Responsable de la commission nationale « Droits des femmes/féminisme »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire