La fete des Allobroges

samedi 9 juin 2012

Législatives. Les 5 bonnes raisons de voter Front de gauche

Les premiers pas de François Hollande et du nouveau gouvernement ont ouvert l’espace pour une réorientation des politiques publiques. Seul un groupe parlementaire solide du Front de gauche peut garantir les changements attendus. Décryptage.
1. Europe: la France doit être porteuse d'une autre stratégie de sortie de crise
François Hollande est attendu au tournant. Sur tout le Vieux Continent, son discours en faveur de la croissance a suscité l’espoir des milieux syndicaux. C’est toute la gestion de la crise par l’Union européenne qui est à revoir. François Hollande a déjà demandé une réorientation des fonds structurels vers les pays qui en ont le plus besoin, et davantage de moyens pour la Banque européenne d’investissements. Cela va dans le bon sens. Mais saura-t-il tenir tête à la chancelière allemande Angela Merkel, fervente partisane de l’austérité, et aux dirigeants de la Commission et du Conseil européens qui concoctent pour fin juin un plan prévoyant plus de libéralisations sur le marché unique européen ? Car pour vraiment faire face à la crise, il faut d’abord répondre aux besoins sociaux. C’est l’avis du Front de gauche en France, mais aussi de Syriza en Grèce, force antilibérale créditée de plus de 20 % dans les sondages. Cela nécessiterait des investissements, et pour cela, il y a nécessité de s’émanciper du pacte de stabilité qui limite à 3 % l’objectif de déficit public. Pour cela, des alliances sont possibles avec les gouvernements du sud de l’Europe, sensibles à ces objectifs. Mais il faudra à la France afficher clairement son objectif d’une réorientation des missions de la Banque centrale européenne pour qu’elle puisse financer à des taux d’intérêt très bas les investissements des États européens.
2. Fiscalité : accroître les recettes publiques 
et sociales, changer la politique du crédit
Pour faire face aux urgences sociales, faire reculer la pauvreté, les inégalités, le chômage, restaurer et développer les systèmes d’éducation, de formation et de santé mis à mal par la droite, assurer la transition écologique, il faut accroître sensiblement, d’une part, les recettes publiques et sociales, d’autre part, le produit intérieur brut (PIB) du pays.
Lire la suite 


Du rouge à l'Assemblée Nationale par PlaceauPeuple

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire