Appel

samedi 15 décembre 2012

Université privée à Toulon : Madame la ministre, c'est ça « l'ouverture de l'enseignement supérieur » !

Ça y est, désormais les diplômes s'achètent ! Et ceci pour de modiques sommes : entre 7500 et 9000€ par année scolaire.
En effet, le 12 novembre 2012, une antenne française de l’université privée Fernando Pessoa (UFP) installée au Portugal a ouvert ses portes à Toulon dans le Var. Elle « offre » ainsi des diplômes portugais aux étudiants en pharmacie, orthophonie ou études dentaires, déjouant ainsi les règles du Numerus Closus.

La ministre de l'enseignement supérieur fait mine de s'étonner. Pourtant, elle sait parfaitement que ces pratiques sont les conséquences des politiques avec lesquelles le gouvernement refuse de rompre. En effet, les discours d'instauration du processus de Bologne prônaient la compétitivité économique de l’enseignement supérieur et la mise en concurrence des établissements. Les tenants de ces discours sont passés aux actes.

La plainte d'un ministère arrivant à la rescousse des étudiants ne trompe personne. Madame la ministre, c'est ça « l'ouverture de l'enseignement supérieur » que vous prôniez il y a deux semaines. A présent, il est grand temps de rompre avec ces politiques.

Nous avons toujours condamné la mise en place d'établissements privés, privant les étudiants populaires d'accès à l'enseignement supérieur.
Les étudiants communistes continueront à se battre pour un enseignement supérieur 100% public, démocratique et gratuit.

Matthieu Bauhain
Secrétaire à l'organisation de l'UEC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire