Appel

dimanche 6 janvier 2013

Drame de La Clusaz : coup de projecteur sur les 200000 saisonniers d'hiver

La mort à La Clusaz, en Haute-Savoie, d'un saisonnier et de son amie dans l'incendie de leur fourgon aménagé met en lumière les vrais scandales de l'accueil de ces travailleurs temporaires et ô combien précaires dans les stations.
Pour le Forum Social des Saisonniers, le drame de La Clusaz n’est pas qu’un triste fait divers. Le FSS pose clairement la responsabilité des pouvoirs publics. En premier lieu des stations, qui cachent leurs travailleurs précaires pour ne pas nuire à leur image de marque. Qui refusent de proposer des solutions d’hébergement, ou ne serait-ce que de l’eau et de l’électricité aux saisonniers vivants dans des véhicules. "Logés le plus souvent dans les villages limitrophes des stations, car les loyers sont inaccessibles en stations, ils prennent souvent leur véhicule pour rentrer après le service à leurs frais. 15% n’ont pas de contrat de travail. Et 25% n’ont pas d’heures sup’ payées" explique le FSS.
Antoine Fatiga, délégué syndical CGT pour la défense des saisonniers en Rhône-Alpes rappelle que certaines stations ont mis "à disposition des saisonniers qui souhaitent vivre dans leur véhicule des parkings surveillés, alimentés en eau et en électricité". "Pour une poignée de saisonniers, c'est un réel choix de vie. Il est simplement nécessaire que les municipalités fassent un pas vers eux car ils sont indispensables".
Pour le Forum Social des Saisonniers, ce n’est pas seulement la responsabilité des stations qui est à questionner. "Le saisonnier, c’est la figure emblématique du précaire. Il ne bénéficie pas de la prime de fin de CDD, ni de clause de reconduction de son contrat d’une année sur l’autre. Les employeurs font leur « marché de l’emploi » lorsqu’arrive la saison. Ils puisent dans un vivier très fourni, moins exigeant avec le  chômage de masse. Les patrons  n’ont aucune obligation de payer leur transport ou de les loger. "
Au total, la région Rhône-Alpes compte quelque 200.000 saisonniers d'hiver, dont quelque 130.000 en Isère, Savoie, et Haute-Savoie. Le forum social des saisonniers a demandé au ministre du Travail  d’être reçu et associé aux mesures à prendre visant à améliorer les conditions de vie et de travail des saisonniers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire