La fete des Allobroges

dimanche 19 mai 2013

Groupe des élus communistes de la ville de Grenoble

Il a été présenté, en Conseil d'Administration de GEG, un plan de performance qui programme la suppression de 61.5 postes et l'externalisation de services.

Avec la libéralisation du marché du secteur de l'énergie, qui ouvre à une mise en concurrence accrue et plus rude, et les évolutions techniques, des adaptations sont nécessaires bien sûr. Mais GEG n'est pas une entreprise comme les autres, c'est un service public et sa pérennité passe d'abord par la qualité du service rendu.

Très attachés, comme de nombreux Grenoblois, à cet opérateur public historique qui a su créer des relations de confiance avec les usagers, nous souhaitons que soient envisagées, avec les salariés, toutes les alternatives à la perte d'emplois et à l'externalisation.

L'annonce brutale en Conseil d'Administration augure mal du dialogue social indispensable avec les salariés. Il n'y aura pas d'amélioration de la performance sans avoir étroitement associé le personnel aux décisions concernant l'avenir de GEG.
                                                                                                        
Grenoble, le 17 Mai 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire