La fete des Allobroges

mardi 18 juin 2013

Ce qui cause la déroute électorale du PS, c'est sa politique antisociale !

Par Andrée OGER, conseillère générale communiste
Nouvelle défaite électorale pour le Parti socialiste ce week-end, dans la symbolique circonscription de Jérôme Cahuzac.
C'était la huitième élection législative partelle depuis l'élection de François Hollande et c'est la huitième défaite pour le Parti socialiste. De quoi se poser des questions, camarades socialistes, non ?
Cette fois-ci, le Parti socialiste est sûr de perdre le siège que détenait le fraudeur ministre Cahuzac, à Villeneuve-sur-Lot. Eliminé dès le premier tour, le candidat socialiste laisse la place à un duel mortifère entre l'UMP et le FN. De quoi inquiéter toute la gauche car cette situation confirme le sondage YouGov de la semaine dernière ! (relire : Le Parti socialiste s'effondre dans les sondages tandis que le Front de Gauche atteind des sommets  ).
A une nuance près, la candidate du Front de Gauche fait du surplace dans la circonscription avec un score en léger progrès sur 2012 (5,08 %). Une grande partie des électeurs socialistes sont restés chez eux ce dimanche, avec une abstention qui est passée de 37 % à 54 %.
Cette huitième défaite et les sondages qui se succèdent sont des indicateurs clairs de la déception des français vis-à-vis d'un gouvernement et d'une majorité élus sur des engagements de rupture politique à gauche mais qui mènent une politique dans la continuité des politiques du gouvernement Fillon et de sa majorité de droite.
Les sondages des Présidentielles 2012 le montraient : les français souhaitaient un changement, un arrêt des politiques de casse sociale et d'austérité menées par Sarkozy et sa majorité. Le Parti socialiste a d'ailleurs joué sur cette attente en appelant au vote utile en faveur de François Hollande et des candidats socialistes et radicaux aux Législatives.
Et, depuis l'arrivée de François Hollande et du gouvernement Ayrault, ce ne sont que des mesures en faveur du Capital qui se succèdent ! Salaires, emplois, protection sociale, fiscalité : où est le changement attendu ?
Dernière annonce en date : la Réforme des Retraites version Ayrault - Hollande suit les mêmes sillon que la réforme Fillon - Sarkozy combattue en 2010 par des millions de salariés et l'opposition de gauche, Parti socialiste compris ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire