La fete des Allobroges

mardi 4 juin 2013

Déclaration du PCF-Isère concernant la "Tournée des oubliés de Marine Le Pen":

N'oublions jamais que le Front National est un parti anti-républicain

 Depuis plusieurs mois, Marine Le Pen et le Front national tentent de se refaire une image de parti républicain et se prétendent même défenseurs des droits de nos concitoyen-ne-s.
Ils revendiquent la défense des travailleurs et habillent leurs discours d'un ton social mais, lorsqu'il s'agit des retraites, ils défendent l'allongement de la durée de cotisation et la décote pour ceux qui ne n'atteignent pas le quota. Lorsqu'il s'agit de la durée du travail ils demandent son retour à 40 heures hebdomadaires.
Quand les dirigeants du Front national tiennent un discours des plus fermes contre la fraude sociale, ils proposent des déremboursements, l'attaque contre les arrêts maladie, la suspicion généralisée... mais pas un mot sur les 80% de la fraude qui est commise par des employeurs.
Quand ils se prétendent les défenseurs des travailleurs alors même qu'ils sont contre l'amnistie sociale, ils omettent de dire qu'à part la préférence nationale, ils proposent de satisfaire les faiseurs de dividendes et les fonds d'investissements qui ravagent l’emploi de ce pays.
Quand ils se font les défenseurs de l'ordre moral, qu'ils fustigent la délinquance, ils oublient de condamner les détournements de fond, le grand banditisme financier, et pour cause...
Mais l'imposture est à son comble quand le Front national et ses dirigeants se déclarent patriotes et vont jusqu'à revendiquer l'héritage de la Libération.
Communistes, résistants, nous ne pouvons laisser commettre impunément cette injure envers la France. Nous ne pouvons laisser les héritiers de la trahison incarnée par les valeurs du pétainisme se faire les défenseurs de la France patriote.
Nous voulons pour preuve de l'imposture, les nombreuses condamnations de justice des dirigeants du Front national en matière de collaborationnisme, d'apologie des crimes de guerre, mais aussi de fraude sociale massive, de détournement de fonds ou de grand banditisme.
Il fut une époque où les figures des résistants furent placardées sur les murs par la France de Vichy, nous publions aujourd'hui les visages et les condamnations des imposteurs du Front national. L'affiche n'est pas rouge cette fois-ci, mais elle est jaune.
À l'heure où Marine Le Pen fait le tour du pays pour soit-disant nous parler des oubliés, la France, elle, n'oublie pas.
·         Bruno Goldnisch : poursuivi pour incitation à la haine raciale
·         Marc Loyen : condamné pour fraude au RSA et emploi de clandestins
·         Alexandre Gabriac : condamné pour injures racistes, violences volontaires
·         Jean-Marc Maurice : condamné pour vol, escroquerie et abus de biens sociaux
·         Yannick Lecointre : condamné pour trafic de drogue
·         Bruno Mégret : condamné pour détournement de fonds et propos sur l'inégalité des races
·         Jean-Marie Le Pen : condamné pour antisémitisme, apologie de crime de guerre, incitation à la    haine raciale
·         François Brigneau : Collaborationniste, membre de la milice en 1944

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire