Appel

mercredi 26 juin 2013

Enseignement supérieur et recherche : « Coup de force et manœuvres scandaleuses au Sénat » (PCF)



Après un vote difficile à l’Assemblée nationale, la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, se prête au Sénat à des manœuvres indignes.
Elle convient que les responsabilités et compétences élargies ont été une catastrophe mais, devant un amendement du groupe Front de gauche qui les supprime, elle les maintient avec des attendus extravagants.
Dans la même séance, l’article qui créait le grand désordre des fusions d’universités dans une conception bureaucratique et totalement inspirée de l’Europe des régions est retoqué à la suite de l’intervention du Groupe Front de gauche. Qu’à cela ne tienne, la ministre, qui tient à ce mécano digne d’Ubu, trouve un biais pour rétablir ces dispositions.
Enfin, un amendement soudain proposé par le Groupe EELV supprime la procédure de qualification nationale par le CNU pour les recrutements et promotions des enseignants-chercheurs, et fait sauter d’un coup les dispositions statutaires relatives aux enseignants-chercheurs qui leur assuraient les garanties de la fonction publique, la reconnaissance nationale et l’instance nationale qui les valide. Par contre, la Ministre accepte sans broncher et l’amendement est adopté avec l’appui du groupe centriste.

Coup de force et manœuvres scandaleuses, le gouvernement perd la raison. Le PCF, à plusieurs reprises, l’a mis en garde. Ces choix répétés qui doivent tout au MEDEF, à la troïka, à la pression des marchés financiers, conduisent la gauche dans le mur.
Ce n’est pas pour cette politique que la majorité de nos concitoyen-ne-s s’est prononcée en chassant Sarkozy et sa bande. Chaque élection partielle le démontre avec éclat.
La construction collective de choix majoritaires alternatifs de gauche est plus urgente que jamais. Le PCF s’y engage totalement en proposant à toutes les forces politiques et syndicales disponibles d’en débattre ensemble.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire