Appel

samedi 8 juin 2013

Michelin: les syndicats craignent un dégonflement des effectifs en France

Les syndicats de Michelin ont demandé ce mercredi à la direction du groupe de pneumatiques la tenue d'un comité central d'entreprise (CCE) sur l'avenir des sites industriels français.
"La réunion pourrait avoir lieu au premier trimestre", a indiqué Hervé Cerrusca, représentant Force ouvrière chez Michelin, à l'AFP. "Nous répondrons bien évidemment à leurs interrogations lors d'un CCE dont la date n'a pas encore été fixée", a indiqué de son côté une porte-parole du groupe.
Craintes pour l'usine de Bourges...
La direction de Michelin a dores et déjà affirmé qu'elle n'avait aucune intention de fermer son site de Bourges (Cher), contrairement à ce qu'énonce Challenge ce mercredi. L'usine, spécialisée dans les pneus d'avion, exporte les trois quarts de sa production et Michelin n'a pas d'inquiétude particulière sur son niveau d'activité en 2013, qui devrait se situer dans la lignée de 2012, a indiqué la porte-parole.
Le site emploie environ 500 personnes. La moyenne d'âge élevée des salariés fait toutefois craindre aux syndicats une baisse rapide de l'effectif au cours des prochaines années avec l'extension du dispositif de retraite pour les carrières longues.
... et celle de Tours
Les représentants syndicaux sont également préoccupés par l'avenir du site de Tours (Indre-et-Loire), principal centre de production de pneus pour poids lourds de Michelin en Europe. L'usine, qui emploie un millier de personnes, est confrontée au marasme qui gagne désormais le marché européen du véhicule utilitaire. Celui-ci a chuté de 18,5% en novembre, à son plus bas niveau en trois ans.
26.000, c'est le nombre de personnes employées par Michelin en France. le groupe compte 115.000 employés dans le monde.
  • A lire aussi:
Chez Michelin, les délégués du CHSCT brise l'omerta
Le plan auto satisfait Michelin
Tous nos articles consacrés à Michelin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire