La fete des Allobroges

mercredi 12 juin 2013

Pierre Laurent : "Le 16 juin, l’étape suivante, en France, de l’altersommet"

Associations, ONG, syndicats et partis progressistes se sont retrouvés ensemble à Athènes pour élaborer des actions alternatives contre les politiques de régression. Entretien avec le président 
du parti de la gauche européenne 
et secrétaire national du PCF, Pierre Laurent.
Quel bilan tirez-vous de l’altersommet ?
Pierre Laurent. Une étape importante a été franchie dans le travail commun entre réseaux sociaux, grandes organisations syndicales et forces politiques prêtes à l’engager aux côtés des forces sociales et syndicales qui exigent la rupture avec les politiques d’austérité européennes. Le PGE se reconnaît totalement dans le manifeste des peuples adopté. Cette étape ouvre des possibilités de travail commun et de convergences tout à fait nouvelles. Reste maintenant à donner à ce processus la dimension populaire qu’il n’a pas encore acquise.
Comment continuer ?
Pierre Laurent. Il faut des actions concrètes pour faire vivre ces axes forts que représentent les propositions alternatives du manifeste : sur le pouvoir des banques, sur l’idée d’une convention sur la dette… Tout en approfondissant les propositions alternatives, il faut continuer le travail de mise en réseau. Ce mouvement d’altersommet permet de construire des repères d’action et de propositions durables auxquels peuvent se rallier toutes les forces qui veulent sortir de l’austérité. En rendant visibles ces repères et en organisant la convergence d’actions pour les soutenir, nous ferons émerger une alternative au plan européen.
Comment le PGE compte-t-il s’impliquer dans ce processus ?
Pierre Laurent. Le PGE continuera à accompagner toutes les actions décidées par l’altersommet. En outre, nous ferons nôtres les objectifs du manifeste dans la plate-forme européenne à laquelle nous travaillons pour les élections européennes. La campagne doit être un moment fort pour construire les coalitions les plus larges possible en faveur de la rupture avec les politiques d’austérité et en faveur de propositions nouvelles pour le développement social. Notre objectif doit être qu’à l’issue des européennes, il y ait le plus grand nombre possible de députés en situation de s’opposer réellement aux plans d’austérité actuels.
À l’échelle nationale, comment porter les résultats de l’altersommet ?
Lire la suite 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire