Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

Liste UN ENGAGEMENT COMMUN
Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

jeudi 29 août 2013

Retraites: Pierre Laurent critique une réforme «dans la lignée» Fillon-Sarkozy

Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent a critiqué mercredi sur France 2 les choix du gouvernement sur les retraites, qui s’inscrivent selon lui «dans la lignée» de «la réforme Fillon-Sarkozy» de 2010.
«En portant la durée de cotisation à 43 années» en 2035, «on entérine la réforme Filllon-Sarkozy que nous (la gauche, NDLR) avions combattue à l’époque, y compris Jean-Marc Ayrault lui-même à l’Assemblée nationale, et on la prolonge», a déclaré Pierre Laurent. Or, «on sait qu’énormément de salariés (...) n’atteindront pas ces 43 années à 62 ans, donc beaucoup de gens ne pourront plus prendre une retraite à taux plein», a-t-il argumenté.
Le dirigeant communiste a reconnu «quelques améliorations» concernant «la pénibilité, les femmes, les jeunes», qui «sont importantes mais ne vont malheureusement pas compenser l’aggravation de l’allongement de la durée de cotisation».
«C’est une réforme qui s’inscrit dans le même dogme de la compétitivité, de la réduction du coût du travail, qui est dans la lignée de celles qui avaient été conduites par la droite», a résumé Pierre Laurent.
«En l’état, il n’est pas question que je vote cette réforme», a-t-il dit, tablant sur «les mobilisations» syndicales pour faire aboutir «des propositions alternatives». En allant «chercher davantage du coté des revenus financiers des entreprises» pour financer les retraites.
Comme on lui demandait si, au vu des chiffres du mois de juillet, il croyait à une inversion de la courbe du chômage d’ici fin 2013, Pierre Laurent a répondu «non». «Le chômage continue de progresser et les fondamentaux de l’activité économique continuent d’être inquiétants», a-t-il dit.

Ci-dessous le communiqué du Parti communiste français
Retraites : Les 43 ans, un compromis sur le dos de la jeunesse !
En entérinant l'allongement de la durée de cotisation prévue par la réforme Fillon-Sarkozy et en prolongeant cette augmentation à 43 ans d'ici 2035, Jean-Marc Ayrault tourne le dos à l'attente des Français qui ont élu la gauche et s'étaient mobilisés en 2010 contre la réforme de la droite.
Cette mesure va continuer à pénaliser durement les jeunes quand ils atteindront l'âge de la retraite. Elle entraînera une baisse régulière du niveau des pensions. De plus, l'augmentation des cotisations annoncée par le Premier ministre pèsera autant sur les salaires déjà trop bas, que sur les profits.
Contrairement à ce qu'a affirmé le Premier Ministre, il y a d'autres solutions pour financer l'équilibre des régimes, notamment la mise à contribution des revenus financiers et la modulation des cotisations des entreprises en fonction de leur politique d'emploi et de salaires.Une nouvelle fois, Jean-Marc Ayrault écarte cette piste sans même l'évoquer. Nous continuerons à la porter.
Lire la suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire