Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

Liste UN ENGAGEMENT COMMUN
Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

jeudi 26 septembre 2013

Travailleurs saisonniers, la ronde infernale

Longtemps venus du Maroc et de la Tunisie, les saisonniers agricoles n’ont commencé que récemment à réclamer justice pour les abus dont ils ont été victimes en France. Mais la « migration circulaire de travail » prônée par l’Union européenne change la donne. Transitant par l’Espagne, les travailleurs temporaires latino-américains remplacent peu à peu la main-d’œuvre maghrébine.
par Patrick Herman
« Monsieur Leydier, le dossier que j’ai entre les mains est accablant de preuves contre vous ! Je vous donne l’occasion de retrouver un peu de dignité et de cesser de vous comporter comme un voyou. Je vous demande une dernière fois de répondre à ma question : maintenez-vous que Mme Naïma Es-Salah ne travaillait pas chez vous comme employée de maison ? » En ce 12 décembre 2012, le tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence résonne des paroles cinglantes de la présidente.
L’arboriculteur de Grans (Bouches-du-Rhône) baisse la tête et garde le silence. Son ancienne salariée marocaine, déclarée comme « ouvrière agricole », attendait ce moment depuis le dépôt de sa plainte au pénal, en septembre 2003. Dès 2001, elle avait osé dénoncer à la télévision le sort fait à ceux que l’on nommait alors les « contrats OMI (1) », les travailleurs saisonniers.
Ce mercredi, à quoi pense-t-elle ? A ses douze à quinze heures de travail par jour, huit mois par an, pendant dix ans ? A l’interdiction de sortir et de parler aux voisins ? Aux menaces de mort ? Le verdict tombe : un an de prison avec sursis et 1 euro symbolique de dommages et intérêts pour « faux et usage de faux » et « travail dissimulé ».
« La drogue dure des producteurs méditerranéens » : il y a trente ans déjà, M. Jean-Pierre Berlan, directeur de recherche honoraire à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), qualifiait ainsi le recours systématique à l’emploi de saisonniers étrangers dans le sud de la France.
Lire la suite 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire