Pour nos droits sociaux !

Pour nos droits sociaux !
Appel

mardi 16 septembre 2014

« Soyons les acteurs d’un sursaut national et citoyen »

S’appuyant sur le succès populaire et la vigueur des débats politiques de ce week-end réussi, Patrick Le Hyaric, le directeur de l’Humanité, appelle à relever le défi de l’espérance et d’une gauche qui retrouve ses couleurs.

Cher(e)s ami(e)s, cher(e)s camarades,
Quel plaisir de nous retrouver rassemblés ici, si nombreux.  Nous avions tellement besoin de nous parler, de nous écouter, de nous retrouver.
Quelle est belle notre Fête ! Votre Fête !
Et quel contraste, quel fossé ! Quel fossé entre vos visages, vos sourires échangés, vos joies partagées, vos espérances, vos idées débattues ici dans une multitude de confrontations et de rencontres. Avec les plaisirs éprouvés comme une communion dans les spectacles et les expositions.  
Quel fossé entre cette belle espérance populaire et le spectacle atterrant qui nous est offert par le paysage dévasté de la vie politique.  
Cette longue coulée de boue, charriant des tombereaux de promesses non tenues, de retournements de veste, de mensonges, de mépris, d’affaires, de trafics et de corruption, jusqu’au plus haut niveau de l’état.
L’argent qui tient le haut du pavé, l’argent-roi qui corrompt, l’argent qui pollue, l’argent qui ronge notre République jusqu’à l’épuisement, pendant que dans nos quartiers, dans nos villages, la France que vous connaissez, celle qui travaille, celle qui recherche un emploi, vit dans l’angoisse du lendemain et redoute que l’avenir de ses enfants soit sacrifié.  
Surendettés, que devront-ils répondre aux huissiers qui viendront demain saisir les meubles pour un retard de loyer ?  
Pourront-t-ils le faire, à l’image de ce  petit sous-ministrion pris la main dans le sac, en invoquant « la phobie administrative » ?
Quelle époque !
Décidément, le poisson pourrit par la tête.
Il est urgent de réagir !
La belle France des Lumières, des révolutions et de la Commune de Paris, la France du Front populaire et du Conseil national de la résistance, a besoin de votre engagement.  
Un engagement citoyen de type nouveau, avec la conviction que les réponses ne viendront pas d’en haut et qu’on ne les trouvera pas dans les livres d’histoire.
Elles viendront de vous, d’un mouvement du peuple, tel qu’il est, et tel qu’il vit avec ses souffrances, ses craintes, ses joies et ses espoirs pour lui-même, pour la France, pour l’Europe et pour le monde.
De cette Fête de l’Humanité, nous vous  proposons que grandisse le projet d’un sursaut national et citoyen pour une autre politique de justice, de démocratie et de paix.
Oui, parce qu’une autre politique est possible !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire