Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

Liste UN ENGAGEMENT COMMUN
Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

mardi 14 octobre 2014

Lettre ouverte à Evo Morales par Jean Ortiz

"Cher frère EVO
Je t’ai connu et invité à Pau il a longtemps. Bien longtemps.
Lorsque tu étais traité par Washington comme un « narco-syndicaliste », et interdit d’escale, comme un vulgaire délinquant... Je l’avais lu dans la presse cubaine et j’avais compris. Quand l’impérialisme désigne des ennemis, c’est qu’en règle générale, ils le méritent.
Les terroristes de la CIA et du Pentagone ne se trompent pas. Ils ont bon œil.
A l’université, nous avions dû équiper trois amphithéâtres : 3000 personnes s’y bousculèrent... pour José Bové, que j’avais également invité. Ce soir-là, les gens rassemblés ont pu rencontrer l’incarnation de la vraie politique. De toi émanaient une sérénité, une force, une pudeur, presque comme une timidité, car tu parlais au nom des tiens. Devenus les nôtres.
Tous comprirent que ta voix était collective, que tu « étais peuple ». Tu t’es présenté comme un porte-voix... d’où cette modestie, cet écho des racines, de la sagesse, de cinq siècles de résistance, cette fierté de communautés « ancestrales » et porteuses d’avenir, le « buen vivir ». Cela nous avait impressionné ; lorsque l’on est à un tel point investi de la confiance et de l’espoir de ses frères, on ne peut y déroger. On doit vivre humblement, être à la fois un exemple et un maillon de la chaîne.
L’été dernier à Cochabamba tu m’avais invité au Sommet anti-impérialiste de protestation contre « l’affaire de l’avion ». Je m’y exprimais au nom de la France des communards, des Résistants, des Lumières... et j’avais lancé à tes côtés face à un flot humain, du haut d’un viaduc : « les populistes sont ceux qui font des promesses et ne les tiennent pas (...) le gouvernement est devenu « le caniche des États-Unis », « François Hollande ne nous représente pas. Il rabaisse la France (...) »
«Ce qui se joue en Bolivie, au Venezuela, en Equateur, c’est aussi notre avenir».

Merci, frère et camarade Evo, Evo-peuple, Evo collectif, Aymara, Quechua, Palestinien, Kurde, sans-terre, cocalero, mineur, chaviste, guérillero, fralib, jornalero andalou... tu nous rends le monde plus respirable, plus humain, plus beau. "
Jean Ortiz

Bolivie : le PCF salue la victoire d'Evo Morales à l'élection présidentielle
Le Parti communiste français salue la très belle victoire d'Evo Morales à l'élection présidentielle de ce dimanche 12 octobre. Pour la troisième fois, une grande majorité des Boliviens a exprimé son souhait d'aller plus loin dans les transformations qui ont redonné à la Bolivie la maîtrise de ses richesses, utilisées aujourd’hui pour le développement humain. Plus d'un demi-million de personnes a pu sortir de la pauvreté grâce à l'action déterminée du gouvernement qui a permis l'accès à l'éducation, à la santé et à une retraite digne.
Le Parti communiste français adresse ses plus chaleureuses félicitations au président Evo Morales Ayma, au vice-président Alvaro Garcia Linera, au peuple bolivien et réaffirme sa solidarité avec la révolution démocratique et culturelle qui entre dans une nouvelle étape renforcée par les résultats de cette élection.
Communiqué du Parti communiste français

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire