Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

Liste UN ENGAGEMENT COMMUN
Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

samedi 23 janvier 2016

STMicroelectronics : Les dirigeants de l’entreprise ont privilégié le maintien de dividendes élevés au détriment de l’investissement

Par Annie David

A Monsieur Emmanuel MACRON, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du numérique





Monsieur le Ministre,

J’appelle votre attention sur la situation de l’entreprise franco-italienne STMicroelectronics, dont l’État est actionnaire à 13,5% comme l’État italien et qui bénéficie d’importants financements publics.

En mai 2015, le PDG de STMicro, Mr Carlo Bozotti a annoncé publiquement que les mauvais résultats de la division des produits numériques de l’entreprise imposaient des évolutions stratégiques.

Cette annonce et des documents internes divulgués par la presse, ont fort légitimement suscité l’inquiétude des salarié-e-s craignant l’abandon progressif de la R&D et de la division de fabrication des produits numériques, installée à Grenoble et à Crolles en Isère, entraînant à terme la disparition de 30 000 emplois directs et indirects sur le bassin grenoblois.

Mr Bozotti n’a à ce jour toujours pas précisé ses intentions. Mais la stratégie d’abandon de la filière microélectronique n’a pas été écartée et aucune mesure de redéveloppement industriel ni aucune garantie sur l’emploi n’ont été proposées, malgré les multiples interpellations de l’intersyndicale, des élu-e-s du territoire et des parlementaires auprès de l’entreprise, du gouvernement et de votre ministère.

Toutes nos interpellations s’accordent sur le fait que la crise actuelle de STMicro dépasse largement le problème du digital, marché en fort développement dans lequel l’entreprise occupe une place de leader mondial de par son potentiel technologique, seule en Europe capable de soutenir la concurrence avec l’Asie. La crise résulte bien d’une vision stratégique de court terme des dirigeants de l’entreprise qui ont privilégié le maintien de dividendes élevés au détriment de l’investissement.

Toutes s’accordent sur l’urgence d’une intervention de l’Etat pour réorienter la stratégie industrielle et commerciale de l’entreprise et imposer des mesures concrètes pour la maintenir au premier rang mondial.

La première mesure attendue est la réduction du niveau de dividendes versés aux actionnaires afin de relancer l’investissement industriel et assurer le développement des différentes unités de production situées en France, à Grenoble, Crolles, Rousset, Tours, et de relancer le modèle de STMicro, de la R&D à la production industrielle.

L’annonce des résultats annuels est prévue le 27 janvier. Je vous demande, Monsieur le Ministre, avant cette date d’apporter l’engagement du gouvernement à agir à la hauteur des enjeux qui sont posés aujourd’hui.

Je vous en remercie et vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma considération.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire