WWW.2017.pcf.fr

mercredi 1 juin 2016

Communiqué du Groupe Communiste Républicain et Citoyen



Nous sommes plus que jamais aux côtés de tous les élus locaux.
A l’occasion du congrès des Maires qui vient de s’ouvrir, les sénatrices et sénateurs du Groupe Communiste, Républicain, Citoyen tiennent à saluer et soutenir la mobilisation des élus locaux de nos communes, départements et régions en faveur de l’arrêt immédiat de toute nouvelle baisse des dotations que l’Etat verse aux collectivités territoriales pour faire face aux missions qu’il leur a déléguées.

En réduisant leurs ressources, le gouvernement les contraint à réduire les services rendus à la population et à ralentir leurs investissements, alors que la situation économique et sociale de notre pays appellerait tout le contraire, pour pallier aux injustices sociales et territoriales, pour assurer l’entretien des équipements publics et pour créer ainsi des emplois durables et non délocalisables.
Les inquiétudes de nos élus locaux sont d’autant plus fortes que cet étranglement financier se double d’une remise en cause de leurs compétences et de leur existence même, en particulier pour nos communes et nos départements.
Depuis 2010, au cours de l’examen de divers projets de lois, les sénatrices et sénateurs du groupe CRC ont alerté et dénoncé cette déstabilisation de nos administrations locales, cette recentralisation larvée, qui met à mal leur libre administration au profit d’une intégration toujours plus poussée, ou même de leur fusion, au détriment de leur nécessaire coopération volontaire sur des projets communs et des politiques publiques répondant aux besoins et aux attentes de la population.
Aussi en cette période difficile, ils tiennent à réaffirmer à tous les élus locaux leur soutien dans leur difficile mission et à les remercier pour leur dévouement au service de l’intérêt général, au service du bien-être de la population.
Ils peuvent compter sur la détermination des sénatrices et sénateurs du groupe CRC, pour être toujours à leurs côtés.





                                                                   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire