La fete des Allobroges

mercredi 24 août 2016

Bilan JO Rio : « Félicitations à nos formidables athlètes français-es »

Aujourd'hui François Hollande reçoit les athlètes à l’Élysée et Thierry Braillard annonce des Etats généraux du sports en octobre. Félicitations à nos formidables athlètes français-es ! C'est un résultat historique. Avec 42 médailles, le record est battu. On retiendra évidement les nombreuses médailles d'or, d'argent et de bronze, mais aussi beaucoup de places de finalistes et onze 4eme place.
Les JO ont été très largement suivis par les Français-es, avec des parts d'audience très importantes, selon France télévision 35,1 millions de Français ont suivi au moins 15 minutes les JO sans compter les réseaux sociaux. Si certains propos de journalistes et d'athlètes ont été à l'opposé de ce que l'on peut attendre d'eux au regard des valeurs du sport, on retiendra des images fortes et notamment l'état d'esprit et le discours de l'équipe de France de boxe porteuse de solidarité, de fraternité et d'humanité.
Nous pouvons saluer la solidarité des athlètes français qui ont profité de leur séjour pour aller à la rencontre d'enfants des favelas pour rendre accessible leur sport dans les quartiers les plus pauvres. Il faut rappeler que ces jeux ont eu beaucoup de mal à démarrer, après les affaires de dopage, le contexte économique et social du Brésil, les contestations contre l'organisation des jeux et le coup d'Etat contre Dilma Rousseff. Cela s'est ressenti à l'image des stades et salles qui n'ont pas fait le plein. Pourtant dans un monde où les conflits et guerre se multiplient, jamais nous avions autant besoin des valeurs olympiques de paix, de fraternité entre les peuples.
il restera des JO de Rio des belles histoires et des belles images. Le sport est un réel levier d'émancipation humaine et des peuples. La dimension humaine est une force pour l'olympisme et pour son avenir.
Nous le savons, en France également de nombreux champion-nes olympiques sont issu-es de famille modeste et s'entraînent dans des clubs de villes populaires comme Champigny et Aubervilliers. Sans l'encadrement, les bénévoles et les collectivités, nous n'aurions pas autant de champions.
Ces résultats et l'engouement des français-es doivent se traduire par un investissement de notre pays important pour le sport que ce soit dès l'école, dans les clubs et dans les collectivités territoriales.
Le gouvernement annonce des assises du sport en octobre, en fin de mandature et quelque mois avant le lancement de la campagne des présidentielles... C'est un peu tard pour gommer les manquements du quinquennat et l'absence d'investissement à la hauteur des besoins avec un budget de l'Etat proche du néant.
La première chose serait de revoir le niveau des dotations aux collectivités pour qu'elles puissent continuer à investir correctement dans le sport et la deuxième serait de renforcer la place de l'EPS à l'école alors que le gouvernement vient de le sortir de l'épreuve du brevet du collège. A l'occasion de la fête de l'Humanité, le sport aura sa place avec des démonstrations sportives, des débats et le 10KM.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire