WWW.2017.pcf.fr

mercredi 31 août 2016

EGALITE ! À la rentrée, nous voulons le meilleur pour nos enfants

C’est la rentrée ! Les enfants, les jeunes sont pleins de résolutions et d’ambitions. Ils veulent découvrir, apprendre, réussir. Faisons le pari de la jeunesse ! Donnons à tous les moyens de réaliser leurs projets, de construire leur avenir, construisons l’école de la réussite de tous et toutes.

L’école, obligatoire... et gratuite ?

Chaque année, la rentrée scolaire coûte plus cher. Et puis il faut encore payer les transports, la cantine... Avec la réforme des rythmes scolaires, de plus en plus de familles doivent aussi payer le périscolaire. Pour accueillir et faire réussir tous les enfants, l’école doit devenir véritablement gratuite.
Nous proposons :
►une politique nationale pour assurer la gratuité des sorties, des fournitures et du matériel scolaires partout
► des activités périscolaires gratuites assurées par des animateurs qualifiés, dans le cadre d’un service public national déconcentré du loisir éducatif
►l’extension de la scolarité obligatoire et gratuite jusqu’à 18 ans : au lycée aussi, dans les filières générales comme dans les filières techniques et professionnelles. L’État doit assurer la gratuité de l’éducation.

Qui va faire cours à nos enfants ?

Cette année encore, il manque des enseignants à la rentrée. Les classes sont surchargées, des absences ne sont pas remplacées, de plus en plus d’enseignants sont précaires et sans formation... et l'enseignement se dégrade.
Pour la réussite de tous, nous proposons :
► un plan national de recrutement pour faire face aux besoins accompagné d’une revalorisation des salaires
► la mise en place d’un pré-recrutement sous statut de la fonction publique pour permettre à des jeunes de tous les milieux sociaux de se former aux métiers de l’enseignement en touchant un salaire et en ayant le temps d’entrer dans le métier.

Vivre ensemble... Et si on commençait par aller à l’école ensemble ?

Comment parler de vivre ensemble quand les enfants sont séparés, triés, sélectionnés ? La première condition pour vivre ensemble, c’est l’égalité, et ça commence à l’école.
Nous proposons :
► le rétablissement d’une carte scolaire élaborée démocratiquement et contraignante, y compris pour le privé
► des programmes et des horaires nationaux permettant à tous les enfants de s’approprier une culture commune ambitieuse
► entre élèves, entre enseignants, entre établissements : partout les logiques de coopération doivent se substituer à la concurrence
-► une carte des formations et des options assurant à tous l’offre d’enseignement la plus large

Des enseignants mieux payés, vraiment ?

Dégel du point d’indice, revalorisation des carrières... Le gouvernement le crie sur tous les toits : il augmente les enseignants. Il était temps : cela fait plus de 25 ans que leur pouvoir d’achat baisse... On a même augmenté leur niveau de qualification (ils sont maintenant recrutés à Bac+5) sans toucher à leurs salaires !
Les mesures annoncées vont dans le bon sens, mais elles sont très limitées. Dans le même temps les cotisations retraites augmentent. Et le plus gros des augmentations annoncées doivent s’appliquer après les élections de 2017. Il faut beaucoup plus d’ambition, pour l’Éducation nationale et pour toute la fonction publique.

Réforme du collège : c’est toujours non !

Malgré l’opposition massive des parents et des enseignants, le gouvernement impose une réforme du collège qui entre en vigueur à cette rentrée. 20% des heures d’enseignement des collégiens dépendront à présent de leur établissement, des options qu’il proposera et des choix de chacun. Les horaires nationaux, c’est terminé ! Au final, c’est moins d’heures consacrées à l’enseignement des disciplines, et plus d’inégalités d’un établissement, voire d’une classe à l’autre. À l’heure où nous avons besoin de construire du commun, le gouvernement fait au contraire le choix de l’individualisation et de la concurrence.

Le peuple doit se faire entendre

Concernant la Loi Travail comme l'ensemble des autres domaines, vous en avez assez d'entendre toujours les mêmes qui parlent pour vous, sans vous écouter. En France comme en Europe, les décisions sont prises par eux, sans vous, contre vous. Pourtant, cela fait des années que les peuples sont fatigués des politiques d'austérité. Tout se passerait mieux si les gouvernants pensaient aux besoins populaires et à l'intérêt des nations plutôt qu'au respect du dogme libéral, écoutaient les citoyen-ne-s plutôt que les financiers.
Car, nous sommes des millions. Au fond, nous sommes les 99%. Ceux qui font tourner les machines, qui fabriquent notre pain, font rouler les trains ou pousser le blé, ceux qui éduquent nos enfants, soignent, protègent, construisent....
Le Parti communiste a pris une décision : construire avec vous les solutions et l'issue. Convaincu que chacun et chacune ont un bout de la solution, il engage une Grande consultation citoyenne pour recueillir les avis de plus de 500 000 personnes et élaborer à partir de ces avis un pacte d'engagements communs pour 2017, soumis en octobre à une votation citoyenne. Participez-y dans vos villes et villages, dans votre entreprise, sur internet et à la Fête de l'Humanité

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire