La fete des Allobroges

jeudi 22 décembre 2016

Assassinat de l'ambassadeur de Russie : « Une nouvelle escalade dans l'engrenage de la violence »


Assassinat de l'ambassadeur de Russie : « Une nouvelle escalade dans l'engrenage de la violence »

Le PCF condamne avec la plus grande fermeté l’assassinat de l’ambassadeur de Russie, Andreï Karlov, le 19 décembre 2016, en Turquie. Il s’agit d’une nouvelle escalade dans l’engrenage de la violence qui affecte la région. Les stratégies de puissance, la négation des droits des peuples, le soutien aux régimes tyranniques et les guerres incessantes ont mis à genoux des états et des sociétés, ont contribué à la fragmentation territoriale dont les populations de Syrie, notamment à Alep, d’Irak et de Turquie paient un effroyable tribut. La politique est devenue un champ de haine et de vengeance.
En Turquie, R.T. Erdogan et l’AKP polarisent à l’extrême leur société, installent la guerre civile et la dictature, attisent les ressentiments qui arment les bras des assassins, exacerbent la violence des hordes de fascistes qui incendient les locaux du HDP et martyrisent désormais les populations kurdes.
Avec le recul de l’État islamique, qui ne présage en rien l’éclipse des organisations djihadistes et du terreau sur lequel elles prolifèrent, les manœuvres et les ingérences se déploient avec vigueur pour redessiner un nouveau Moyen-Orient. Les ennemis d’hier se réconcilient dans des alliances de circonstance dont les peuples, et plus particulièrement les Kurdes, devront faire les frais. Ces politiques conduisent inévitablement à de nouvelles impasses lourdes de conséquences.
Dans l’immédiat, l’ONU doit reprendre toute sa place pour que cessent les combats et imposer un désarmement généralisé. Les démocrates et les peuples doivent bénéficier d’une protection car la paix ne pourra s’imposer sans processus démocratique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire