WWW.2017.pcf.fr

samedi 24 juin 2017

Perturbateurs endocriniens: le gouvernement français doit s'engager pour garantir des critères protecteurs

La Commission européenne doit, début juillet, présenter aux États membres une nouvelle définition de ce que sont les perturbateurs endocriniens et de leurs dangers pour la santé humaine.
Jusqu'à présent les critères apparaissent insuffisamment protecteurs pour nombre d'acteurs du monde scientifique, de la santé et de l'environnement. Une fois de plus les pressions des grands groupes de l'industrie chimique et financiers prennent le pas sur l'intérêt général des populations.
Nous souhaitons que le nouveau gouvernement maintienne une position qui donne des garanties fortes à cet enjeu sanitaire comme le revendique plusieurs collectifs d'associations ou de scientifiques en France et en Europe.
C'est dans cet esprit que Pierre Laurent pour le Parti communiste français viennent d'apporter leur signature à la pétition « aucun bébé ne doit naître pré-pollué » initiée par le Réseau environnement santé.
Nous envisageons de développer nos actions et nos partenariats avec toutes celles et tous ceux qui déjà très nombreux se mobilisent pour protéger la santé humaine des dangers avérés des perturbateurs endocriniens.

vendredi 23 juin 2017

Réaction à la nomination du gouvernement Edouard Philippe 2

À peine sept semaines après la nomination du premier gouvernement, c'est dans un climat de forte crise politique, avec la démission de quatre ministres, dont deux en charge de postes régaliens, la Justice et la Défense, et toujours sans adhésion populaire, que la nouvelle équipe gouvernementale a été présentée. 

Alors que le macronisme entendait profondément renouveler les pratiques politiques, le nouveau casting apparait  tout au contraire comme un condensé de calculs politiciens au service d'une orientation toujours plus libérale. 

L'essentiel du dispositif est confirmé avec un renforcement notable du premier cercle du président Macron et de la technostructure. Les "équilibres" prennent les allures d'une calinothérapie pour François Bayrou avec l'arrivée de deux proches du président du Modem, d'une promotion pour un fidèle d'Edouard Philippe, de quelques signaux vers les socialistes compatibles avec le nouveau pouvoir, un peu de chaises musicales en cette journée de Fête de la musique. 

Tout cela, qui ne réglera en rien les défis d'avenir et qui aggravera les difficultés du pays, doit sembler bien obscur pour les citoyennes et les citoyens. 

Une résistance de gauche, porteuse d'alternatives à l'Etat libéral-autoritaire voulu par Emmanuel Macron, a de belles batailles à mener pour proposer une autre politique. L'agenda parlementaire des prochaines semaines constitue un premier rendez-vous pour les forces progressistes qui devront trouver les chemins des convergences et de l'unité.

jeudi 22 juin 2017

Notre cheffe de file pour les Sénatoriales

Parce que le cycle électoral n'est pas tout à fait terminé, les communistes iserois ont désignés leur cheffe de file pour les sénatoriales de septembre : dès demain Simone Torres travaillera au rassemblement de la Gauche, avec le soutien d'Annie David.
Rassemblée, la Gauche peut s'opposer aux droites LR et Macronistes !

11-elus-pcf-et-4-ultra-marins-forment-un-groupe-autonome

 
Le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, a mis fin au suspense : les élus PCF et 4 députés ultra-marins forment un groupe autonome à l'Assemblée. 
Les onze députés communistes élus et réélus dimanche ainsi que quatre députés ultra-marins formeront un groupe indépendant à l'Assemblée, a annoncé André Chassaigne. 
C’est lors d’un point presse organisé cet après-midi à l’Assemblée, que le député du Puy-de Dôme, André Chassaigne a mis fin au suspense : "Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" a affirmé l’élu communiste. Le groupe GDR créé lors de la précédente législature, comptera dans sa version 2017  « 11 députés communistes, ainsi que quatre ultramarins qui ont été réélus », a déclaré le député. Si l’union technique avec les 16 élus de la France insoumise n’a pas été l’option retenue, "la priorité des priorités, c'est ce qu'on pourra faire avec le groupe des Insoumis", a néanmoins poursuivi André Chassaigne, désireux d’apaiser l’ambiance, tandis que le gouvernement et les ministères se préparent à gouverner par ordonnances.  "Pas de divergence mais des convergences" entre PCF et France insoumise, c’est ce qu’a appelé de ses vœux le porte-parole du groupe GDR au Palais-Bourbon.
C’est lors d’un point presse organisé cet après-midi à l’Assemblée, que le député du Puy-de Dôme, André Chassaigne a mis fin au suspense : "Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" a affirmé l’élu communiste. Le groupe GDR créé lors de la précédente législature, comptera dans sa version 2017  « 11 députés communistes, ainsi que quatre ultramarins qui ont été réélus », a déclaré le député. Si l’union technique avec les 16 élus de la France insoumise n’a pas été l’option retenue, "la priorité des priorités, c'est ce qu'on pourra faire avec le groupe des Insoumis", a néanmoins poursuivi André Chassaigne, désireux d’apaiser l’ambiance, tandis que le gouvernement et les ministères se préparent à gouverner par ordonnances.  "Pas de divergence mais des convergences" entre PCF et France insoumise, c’est ce qu’a appelé de ses vœux le porte-parole du groupe GDR au Palais-Bourbon. - See more at: http://www.humanite.fr/les-11-elus-pcf-et-4-ultra-marins-forment-un-groupe-autonome-lassemblee-637837#sthash.bRgNCFnG.dpuf
Les onze députés communistes élus et réélus dimanche ainsi que quatre députés ultra-marins formeront un groupe indépendant à l'Assemblée, a annoncé André Chassaigne.
C’est lors d’un point presse organisé cet après-midi à l’Assemblée, que le député du Puy-de Dôme, André Chassaigne a mis fin au suspense : "Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" a affirmé l’élu communiste. Le groupe GDR créé lors de la précédente législature, comptera dans sa version 2017  « 11 députés communistes, ainsi que quatre ultramarins qui ont été réélus », a déclaré le député. Si l’union technique avec les 16 élus de la France insoumise n’a pas été l’option retenue, "la priorité des priorités, c'est ce qu'on pourra faire avec le groupe des Insoumis", a néanmoins poursuivi André Chassaigne, désireux d’apaiser l’ambiance, tandis que le gouvernement et les ministères se préparent à gouverner par ordonnances.  "Pas de divergence mais des convergences" entre PCF et France insoumise, c’est ce qu’a appelé de ses vœux le porte-parole du groupe GDR au Palais-Bourbon.
- See more at: http://www.humanite.fr/les-11-elus-pcf-et-4-ultra-marins-forment-un-groupe-autonome-lassemblee-637837#sthash.bRgNCFnG.dpuf
Les onze députés communistes élus et réélus dimanche ainsi que quatre députés ultra-marins formeront un groupe indépendant à l'Assemblée, a annoncé André Chassaigne.
C’est lors d’un point presse organisé cet après-midi à l’Assemblée, que le député du Puy-de Dôme, André Chassaigne a mis fin au suspense : "Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" a affirmé l’élu communiste. Le groupe GDR créé lors de la précédente législature, comptera dans sa version 2017  « 11 députés communistes, ainsi que quatre ultramarins qui ont été réélus », a déclaré le député. Si l’union technique avec les 16 élus de la France insoumise n’a pas été l’option retenue, "la priorité des priorités, c'est ce qu'on pourra faire avec le groupe des Insoumis", a néanmoins poursuivi André Chassaigne, désireux d’apaiser l’ambiance, tandis que le gouvernement et les ministères se préparent à gouverner par ordonnances.  "Pas de divergence mais des convergences" entre PCF et France insoumise, c’est ce qu’a appelé de ses vœux le porte-parole du groupe GDR au Palais-Bourbon.
- See more at: http://www.humanite.fr/les-11-elus-pcf-et-4-ultra-marins-forment-un-groupe-autonome-lassemblee-637837#sthash.bRgNCFnG.dpuf
Le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, a mis fin au suspense : les élus PCF et 4 députés ultra-marins forment un groupe autonome à l'Assemblée. (Photo Archives Humanité)
Les onze députés communistes élus et réélus dimanche ainsi que quatre députés ultra-marins formeront un groupe indépendant à l'Assemblée, a annoncé André Chassaigne.
C’est lors d’un point presse organisé cet après-midi à l’Assemblée, que le député du Puy-de Dôme, André Chassaigne a mis fin au suspense : "Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" a affirmé l’élu communiste. Le groupe GDR créé lors de la précédente législature, comptera dans sa version 2017  « 11 députés communistes, ainsi que quatre ultramarins qui ont été réélus », a déclaré le député. Si l’union technique avec les 16 élus de la France insoumise n’a pas été l’option retenue, "la priorité des priorités, c'est ce qu'on pourra faire avec le groupe des Insoumis", a néanmoins poursuivi André Chassaigne, désireux d’apaiser l’ambiance, tandis que le gouvernement et les ministères se préparent à gouverner par ordonnances.  "Pas de divergence mais des convergences" entre PCF et France insoumise, c’est ce qu’a appelé de ses vœux le porte-parole du groupe GDR au Palais-Bourbon.
- See more at: http://www.humanite.fr/les-11-elus-pcf-et-4-ultra-marins-forment-un-groupe-autonome-lassemblee-637837#sthash.bRgNCFnG.dpuf
Le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, a mis fin au suspense : les élus PCF et 4 députés ultra-marins forment un groupe autonome à l'Assemblée. (Photo Archives Humanité)
Les onze députés communistes élus et réélus dimanche ainsi que quatre députés ultra-marins formeront un groupe indépendant à l'Assemblée, a annoncé André Chassaigne.
C’est lors d’un point presse organisé cet après-midi à l’Assemblée, que le député du Puy-de Dôme, André Chassaigne a mis fin au suspense : "Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" a affirmé l’élu communiste. Le groupe GDR créé lors de la précédente législature, comptera dans sa version 2017  « 11 députés communistes, ainsi que quatre ultramarins qui ont été réélus », a déclaré le député. Si l’union technique avec les 16 élus de la France insoumise n’a pas été l’option retenue, "la priorité des priorités, c'est ce qu'on pourra faire avec le groupe des Insoumis", a néanmoins poursuivi André Chassaigne, désireux d’apaiser l’ambiance, tandis que le gouvernement et les ministères se préparent à gouverner par ordonnances.  "Pas de divergence mais des convergences" entre PCF et France insoumise, c’est ce qu’a appelé de ses vœux le porte-parole du groupe GDR au Palais-Bourbon.
- See more at: http://www.humanite.fr/les-11-elus-pcf-et-4-ultra-marins-forment-un-groupe-autonome-lassemblee-637837#sthash.bRgNCFnG.dpuf
Le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, a mis fin au suspense : les élus PCF et 4 députés ultra-marins forment un groupe autonome à l'Assemblée. (Photo Archives Humanité)
Les onze députés communistes élus et réélus dimanche ainsi que quatre députés ultra-marins formeront un groupe indépendant à l'Assemblée, a annoncé André Chassaigne.
C’est lors d’un point presse organisé cet après-midi à l’Assemblée, que le député du Puy-de Dôme, André Chassaigne a mis fin au suspense : "Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" a affirmé l’élu communiste. Le groupe GDR créé lors de la précédente législature, comptera dans sa version 2017  « 11 députés communistes, ainsi que quatre ultramarins qui ont été réélus », a déclaré le député. Si l’union technique avec les 16 élus de la France insoumise n’a pas été l’option retenue, "la priorité des priorités, c'est ce qu'on pourra faire avec le groupe des Insoumis", a néanmoins poursuivi André Chassaigne, désireux d’apaiser l’ambiance, tandis que le gouvernement et les ministères se préparent à gouverner par ordonnances.  "Pas de divergence mais des convergences" entre PCF et France insoumise, c’est ce qu’a appelé de ses vœux le porte-parole du groupe GDR au Palais-Bourbon.
- See more at: http://www.humanite.fr/les-11-elus-pcf-et-4-ultra-marins-forment-un-groupe-autonome-lassemblee-637837#sthash.bRgNCFnG.dpuf
Le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, a mis fin au suspense : les élus PCF et 4 députés ultra-marins forment un groupe autonome à l'Assemblée. (Photo Archives Humanité)
Les onze députés communistes élus et réélus dimanche ainsi que quatre députés ultra-marins formeront un groupe indépendant à l'Assemblée, a annoncé André Chassaigne.
C’est lors d’un point presse organisé cet après-midi à l’Assemblée, que le député du Puy-de Dôme, André Chassaigne a mis fin au suspense : "Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" a affirmé l’élu communiste. Le groupe GDR créé lors de la précédente législature, comptera dans sa version 2017  « 11 députés communistes, ainsi que quatre ultramarins qui ont été réélus », a déclaré le député. Si l’union technique avec les 16 élus de la France insoumise n’a pas été l’option retenue, "la priorité des priorités, c'est ce qu'on pourra faire avec le groupe des Insoumis", a néanmoins poursuivi André Chassaigne, désireux d’apaiser l’ambiance, tandis que le gouvernement et les ministères se préparent à gouverner par ordonnances.  "Pas de divergence mais des convergences" entre PCF et France insoumise, c’est ce qu’a appelé de ses vœux le porte-parole du groupe GDR au Palais-Bourbon.
- See more at: http://www.humanite.fr/les-11-elus-pcf-et-4-ultra-marins-forment-un-groupe-autonome-lassemblee-637837#sthash.bRgNCFnG.dpuf
Le député communiste du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, a mis fin au suspense : les élus PCF et 4 députés ultra-marins forment un groupe autonome à l'Assemblée. (Photo Archives Humanité)
Les onze députés communistes élus et réélus dimanche ainsi que quatre députés ultra-marins formeront un groupe indépendant à l'Assemblée, a annoncé André Chassaigne.
C’est lors d’un point presse organisé cet après-midi à l’Assemblée, que le député du Puy-de Dôme, André Chassaigne a mis fin au suspense : "Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" a affirmé l’élu communiste. Le groupe GDR créé lors de la précédente législature, comptera dans sa version 2017  « 11 députés communistes, ainsi que quatre ultramarins qui ont été réélus », a déclaré le député. Si l’union technique avec les 16 élus de la France insoumise n’a pas été l’option retenue, "la priorité des priorités, c'est ce qu'on pourra faire avec le groupe des Insoumis", a néanmoins poursuivi André Chassaigne, désireux d’apaiser l’ambiance, tandis que le gouvernement et les ministères se préparent à gouverner par ordonnances.  "Pas de divergence mais des convergences" entre PCF et France insoumise, c’est ce qu’a appelé de ses vœux le porte-parole du groupe GDR au Palais-Bourbon.
- See more at: http://www.humanite.fr/les-11-elus-pcf-et-4-ultra-marins-forment-un-groupe-autonome-lassemblee-637837#sthash.bRgNCFnG.dpuf

mercredi 21 juin 2017

Pour un groupe commun à l’assemblée des députés de la gauche debout et insoumise

Le second tour des législatives, marqué par un taux d’abstention inédit, accentue la crise démocratique, tout en donnant une majorité au gouvernement d’E. Macron et d’E. Philippe. Ce résultat ne correspond à aucune majorité d’idée dans le pays, et appelle à une refondation des institutions, pour passer d’une 5° République dépassée à la fondation d'une 6e république. Ce second tour a surtout été marqué par un sursaut des électeurs de gauche qui se sont rassemblés derrière les candidatures de la France Insoumise, du PCF, de « Ensemble ! », pour s’opposer aux projets régressifs d’E. Macron en élisant un nombre important de députés de notre gauche. « Ensemble ! » salue les bons résultats de toutes ces candidatures, tous les élus France Insoumise et PCF, et salue particulièrement l’élection de Clémentine Autain (« Ensemble ! ») dans la 11° circonscription de la Seine-Saint-Denis, et de Caroline Fiat, (« Ensemble ! » et Insoumis) contre le Front national dans la   6° circonscription de la Meurthe et Moselle. Avec 29 élus, de la France Insoumise, du PCF, d’ « Ensemble ! » de candidats emblématiques du mouvement social comme François Ruffin, il est indispensable de constituer un groupe parlementaire commun, large et ouvert, uni sur les orientations défendues ensemble aux élections présidentielles et législatives, en opposition aux mauvais coups que prépare la majorité d’Emmanuel Macron. Nos électeurs espèrent et attendent ce pas en avant commun. Ils auraient du mal à comprendre qu’on retourne chacun de son côté avec deux groupes parlementaires distincts, pourtant d’accord sur l’essentiel. Les prochains mois seront décisifs pour mettre en échec les projets antisociaux frappant le monde du travail et la jeunesse et un tel groupe commun constituera un point d'appui et de résistance efficace s’il est uni sur l’alternative de gauche qu’il défend, et s’il respecte la diversité et les engagements pris par chaque député auprès de ses électeurs .
Il faut retrouver le chemin du rassemblement et de l’unité, construire dans tout le pays un large front populaire, social et politique, des associations, syndicats et forces de gauche et écologistes en opposition radicale à la majorité gouvernementale. Cela commence par le rassemblement de nos forces à l’assemblée dans un groupe commun.
  Le 20 juin 2017.

mardi 20 juin 2017

Elections législatives: Déclaration du PCF



Les français peuvent compter sur 11 député-e-s communistes qui ont été élu-e-s, Jean-Paul Dufrègne (03), Pierre Dharréville (13), André Chassaigne (63), Fabien Roussel (59) et Alain Bruneel (59), Jean-Paul Lecoq (76), Sébastien Jumel (76) et Hubert Wulfranc (76), Elsa Faucillon (92), Marie-George Buffet (93), Stéphane Peu (93) et sur les député-e-s qui formeront, avec eux, un groupe parlementaire d'opposition au gouvernement pour permettre à cette voix libre et combative de servir les intérêts populaires. Les députés communistes travailleront dès cette semaine à constituer ce groupe et agiront sans attendre en faveur des propositions alternatives qu'ils ont élaborées durant leurs campagnes.

Le groupe PCF – Front de Gauche (GDR) est le seul groupe parlementaire qui progresse.
La cote d'alarme démocratique est une fois encore dépassée, avec une nouvelle baisse de la participation.
Le Parti communiste français demande d'urgence l'ouverture d'un débat national sur le changement de nos institutions, à commencer par l'instauration de la proportionnelle. Tout doit être repensé pour sortir progressivement de la présidentialisation à outrance et pour mieux représenter nos citoyens dans leur diversité.
Les résultats confirment par ailleurs que le Président de la République va disposer d'une majorité écrasante de députés. Le paradoxe est qu'elle ne correspond à aucune majorité dans le pays, ni chez les salariés, ni chez les jeunes et les privés d'emplois qui aspirent à une sécurité d'emploi et de formation pour une vie digne.
C'est inquiétant. Nous appelons à une riposte immédiate la plus large possible pour empêcher que l'été soit celui des mauvais coups.
En effet, dès cet été, les députés d'En Marche ! vont être sommés d'obéir au doigt et à l’œil au Président et au 1er ministre pour leur donner les pleins pouvoirs, au service des milieux financiers et du MEDEF, pour casser le Code du Travail par ordonnances et liquider des acquis que le mouvement progressiste et populaire a gagnés dans notre pays de haute lutte.
Au-delà, les résultats appellent les forces de transformation sociale à ouvrir un immense chantier de reconstruction politique.
Le Parti communiste français prendra pour sa part des décisions dès son Conseil national des 23 et 24 juin.
La Fête de l'Humanité, en septembre, sera un moment fort de cette riposte et de cette reconstruction.