WWW.2017.pcf.fr

mercredi 11 janvier 2017

Baisse drastique du financement régional Ile-de-France au logement social


Communiqué de presse du groupe Front de gauche de la Région Île-de-France, relatif à la baisse drastique du financement régional au logement social, annoncée il y a quelques jours par Valérie Pécresse et prévue au budget 2017 (Voir Cidefil du 9 janvier 2017).

Pécresse veut amplifier la crise du logement en Ile-de-France !

En plein trêve hivernale, dans le budget régional de 2017, Valérie Pécresse annonce la fin des subventions à la construction de logement social à Paris et en petite couronne soit une coupe de près de 40 millions d’euros.
Après avoir coupé le financement régional aux communes qui respectent la loi en construisant du logement social, la droite régionale se défausse en expliquant faussement que le logement n’est que de la compétence de la métropole du Grand Paris.
Cette mauvaise fable est toute bonnement irresponsable !
1 million de Francilien-ne-s sont mal logé-e-s. Plus de 600 000 demandent et attendent un logement social, et 70% sont éligibles au logement social de par leurs revenus. 40 000 SDF se trouvent à Paris et leur nombre croît. L’urgence est là et la Région doit et peut agir.
Pour Céline Malaisé, présidente de groupe : « Si la décision de Valérie Pécresse était confirmée, ce serait un désastre pour notre Région.
Cela aggraverait la crise du logement. Ce serait un frein réel à la construction de logements sociaux ; cela entrainerait une hausse du prix de l’immobilier mais aussi un ralentissement de l’activité économique dans le bâtiment avec des conséquences négatives pour l’emploi. »
Taylan Coskun précise : « Le groupe Front de gauche présentera des amendements pour rétablir les 40 millions manquants. Aux côtés des collectivités, des associations et des habitants, nous nous opposons à tout recul du logement social dans notre Région. »
Contact

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire