WWW.2017.pcf.fr

mardi 28 février 2017

Pierre Laurent : « Notre responsabilité est de nous unir pour ouvrir une voie nouvelle »

« Une majorité parlementaire ne pourra être vraiment de gauche que si elle compte plus de députés communistes et du Front de gauche qu’elle n’en avait en 2012. » Photo : Lahcene Abib
Le secrétaire national du PCF revient sur la situation à gauche, où la volonté populaire rejoint le travail patient des communistes pour un rassemblement à gauche. Pierre Laurent appelle, notamment, à un projet beaucoup plus ambitieux et transparent face à la droite et au FN.

Alors que la plupart des journaux titraient il y a encore une semaine sur l’enterrement du rassemblement à gauche, un climat nouveau s’est créé depuis ce week-end. Les électeurs écologistes ont approuvé hier à une très large majorité l’accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon, alors que celui-ci a rencontré Jean-Luc Mélenchon vendredi soir. Dès le début de la semaine dernière, le PCF, avec son adresse au peuple de France, avait rappelé l’enjeu d’un tel rassemblement face aux dangers de la droite et du FN, en posant ses exigences pour « un pacte de majorité » qui garantisse le changement. Entretien.
L’accord conclu jeudi entre le candidat socialiste et EELV représente-t-il une première étape du rassemblement de la gauche que vous appelez de vos vœux ?
PIERRE LAURENT Une chose est sûre, et je m’en félicite, un climat nouveau s’est créé à gauche ces dernières semaines. Cela a été rendu possible par la poussée de la volonté d’unité chez les électeurs de gauche autour de programmes de rupture avec les politiques conduites par François Hollande. C’est heureux, parce que les menaces sont très graves. L’initiative qu’a prise le PCF en début de semaine dernière avec son adresse au peuple de France, au moment où les journaux titraient sur l’enterrement du rassemblement à gauche, a joué un rôle extrêmement positif. Les discussions doivent s’élargir pour passer d’un accord PS-EELV, avec ses acquis et ses limites, à un pacte de majorité de toute la gauche qui permettra de gouverner.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire