WWW.2017.pcf.fr

mardi 21 mars 2017

Dieselgate/Renault : « Une direction irresponsable » (PCF)

Dieselgate/Renault : « Une direction irresponsable » (PCF)

Les révélations de Libération sur « dieselgate » de Renault, si elles sont avèrées, tout comme l’opacité dont fait preuve sur ce sujet la direction du groupe vis-à-vis de ses salariés et de ses clients, sont extrêmement graves. Il s’agit en effet à la fois d’une question majeure de santé publique, mais aussi de l’avenir d’un des plus grands groupes industriels français. Cette situation illustre l’irresponsabilité sociale, sanitaire et écologique d’une direction obnubilée par la seule recherche du taux de profit maximum.

On ne peut tolérer qu’un groupe dont l’État est actionnaire à 19,74%, viole sciemment la loi et mette en danger la vie de nos concitoyens. Il est indispensable de gagner et de garantir par la loi, de véritables pouvoirs d’interventions et d’initiatives pour les salariés et leurs organisations syndicales sur la gestion, l’organisation et la stratégie dans toutes les entreprises.

La passivité singulière des représentants de l’État siégeant au conseil d’administration de Renault montre l’urgence qu’il y a, pour notre pays, à avoir une politique industrielle répondant au besoin de développement écologique et durable de la France. On ne peut mettre en œuvre une politique de transport répondant aux besoins de mobilités collectives comme individuelles sur le territoire national sans se doter des outils industriels adéquates. Pour le PCF, cela pose clairement la question d’un pôle public industriel des transports et donc de la renationalisation de Renault.

Parti communiste français
Paris, le 15 mars 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire