WWW.2017.pcf.fr

jeudi 25 mai 2017

Lettre ouverte au CSA de Pierre Laurent

Voici le courrier que j’ai adressé le 7 mai 2017 à Monsieur Schrameck, Président du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Je n’ai à ce jour aucune réponse. Cerise sur le gâteau, le parti politique « La République en marche », parti de M. Macron, engage une procédure en référé pour demander plus d’heures d’antenne qu’il n’a déjà !



 Monsieur Olivier SCHRAMECK
 Président
Conseil supérieur de l’audiovisuel
Tour Mirabeau
39-43, quai André-Citroën
75739 Paris Cedex 15

Monsieur le Président,

Au terme du second tour de l’élection présidentielle, nous basculons dans une nouvelle séquence politique et électorale. Un Président est élu.

Le nouvel enjeu est celui des élections législatives des 11 et 18 juin.

Ces élections seront cruciales, car la majorité parlementaire qui s’y dessinera ne sera probablement acquise pour personne. Les forces qui présenteront des candidats ne seront pas la duplication des candidats à l’élection présidentielle.

Le Parti communiste français, qui a appelé à voter Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle, présentera dans ces élections des candidats sous la bannière PCF – Front de gauche dans l’écrasante majorité des circonscriptions, à l’exception de quelques dizaines d’entre elles où des rassemblements avec France insoumise ou d’autres forces de gauche seront réalisés.

Je vous demande donc de veiller, à compter du 8 mai, à la représentation équitable des temps de parole de notre force politique, dont les candidats seront présents sur tout le territoire et qui est l’une des cinq formations politiques à disposer aujourd’hui de groupes parlementaires dans les deux Chambres.

Dans les conditions particulières de l’élection présidentielle, les temps de parole du candidat que nous soutenions ont été sous-estimés, comme l’a indiqué le CSA lui-même. Et, à l’intérieur de ce temps de parole, celui du Parti communiste français a été une nouvelle fois particulièrement maltraité.

Il serait scandaleux que cette inégalité de traitement perdure en reproduisant des répartitions issues de la présidentielle. C’est une nouvelle élection, avec des candidats et des affiliations renouvelés. Le PCF doit avoir toute sa place dans l’expression médiatique.

Comptant sur l’attention que vous prêterez à cette alerte, je me tiens, ainsi qu’Olivier DARTIGOLLES, notre porte-parole, à votre disposition pour en parler de vive voix.

Recevez, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

Pierre Laurent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire