La fete des Allobroges

lundi 29 mai 2017

PAS DE RASSEMBLEMENT A GAUCHE ?

Sylvie Guinand et Joël Marseille expriment leurs regrets :
« En dépit de notre volonté maintes fois formulée, la gauche se présentera désunie le mois prochain aux élections législatives. Dès la présentation de notre candidature,  (conférence de presse du vendredi 16/12/2016) nous avions déclaré que nous étions à la disposition des forces de gauche anti-austérité. C’est-à-dire que nous souhaitions  discuter avec elles pour aboutir à une candidature de rassemblement sur nos noms ou sur celui d’autres candidats, sur la base d’un programme élaboré en commun.
Depuis cette date, nous avons confirmé cette volonté dans toutes nos déclarations. Les tracts que nous avons distribués et notre interview publiée le 3 mai 2017 dans « Le Dauphiné Libéré » en font foi. Nous avons aussi à plusieurs reprises proposé une rencontre pour en discuter à « La France Insoumise » et à  « Europe- Ecologie-Les Verts ».  Après plusieurs relances, cette rencontre a eu lieu le samedi 29 avril avec la France Insoumise et le lundi 8 mai avec Europe Ecologie-Les Verts.
A l’issue d’une discussion fraternelle avec les Verts, il est apparu que la candidature de l’un des acteurs de la lutte emblématique d’ECOPLA  pouvait faire consensus pour un porter un rassemblement de la gauche de transformation. Consultée, cette personne acceptait à la seule condition que le Parti Communiste, la France Insoumise et Europe Ecologie Les Vert donnent tous les trois  leur accord. Pour notre part, avec les communistes de notre circonscription nous avons déclaré être prêts à retirer notre candidature au bénéfice de celle permettant le rassemblement des forces de gauche.
Malheureusement, le 10 mai  la « France Insoumise » nous faisait savoir qu’elle renonçait à une candidature commune, et confirmait la présentation de ses candidats.                            Sans accord de rassemblement autour d’une candidature  issue du mouvement social,  le salarié d’ECOPLA s’est aussitôt retiré, considérant que c’était la proposition de la dernière chance pour une gauche unie contre la droite (LR et En Marche), l’extrême-       droite et le Parti Socialiste pro-Valls.
C’est ainsi qu’après nous être retirés pour rendre possible le rassemblement, nous restons résolument candidats, pour proposer avec vous un projet de société progressiste, et à travers lui, réunir avec détermination les forces de gauche prêtes à le porter avec nous. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire