Appel

vendredi 13 mai 2016

Le PCF condamne le coup d’État et réaffirme sa solidarité avec la présidente Dilma Rousseff


Le PCF exprime sa plus profonde préoccupation après le vote indigne du Sénat brésilien qui, sans apporter aucune preuve valable pour étayer ses accusations, a donné son accord pour que la présidente Dilma Rousseff soit soumise à un processus de destitution.
Il s'agit d'une attaque brutale contre la démocratie et contre les aspirations du peuple brésilien à des politiques de transformation politiques et sociales progressistes.
Tout gouvernement issu de ce véritable coup d’État sera illégitime et illégal. Il sera représentatif des mafias et des groupes d'intérêts qui dominent le congrès brésilien et qui agissent au nom des oligarchies et du capital financier.
Face à cette attaque contre la démocratie dans un pays ami et partenaire, le silence du gouvernement français et l'inertie de l'Union européenne sont pour le moins surprenants.
Le PCF condamne le coup d’État en cours et affirme une fois de plus sa solidarité avec le peuple brésilien et avec les forces de la gauche et les mouvements sociaux qui entrent dans une nouvelle phase de leur lutte pour arrêter le coup d’État en cours et pour exiger le retour de la présidente Dilma Rousseff et pour défendre la démocratie et les conquêtes gagnées ces dernières années.
Nous serons nombreux à exprimer cette solidarité lors de l'initiative organisée ce vendredi 13 mai avec les progressistes et démocrates brésiliens au siège du PCF à 19 heures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire