WWW.2017.pcf.fr

jeudi 27 avril 2017

Nouvelles agressions militaires de la Turquie contre les forces kurdes

Ceux qui escomptaient un apaisement après la victoire étriquée et frauduleuse du OUI au référendum du 16 avril en Turquie en sont pour leurs frais.
Le président R.T. Erdogan, qui ne connaît que la crise perpétuelle et la radicalisation comme mode de gouvernement, a lancé une opération aérienne contre les Kurdes de Syrie. Le quartier général des Unités de Protection du Peuple (YPG) a été bombardé faisant 28 morts et 19 blessés parmi les combattant-e-s.
Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière commise par Ankara contre les forces engagées contre l'organisation de l’État islamique (EI) à Raqqa.
Au même moment, une offensive de l'armée turque a frappé les Kurdes yézidis dans le Sinjar (Irak), victimes en août 2014 d’une tentative de génocide par l’EI. Six membres des forces de sécurité kurdes irakiennes ont également trouvé la mort.
Après le camouflet du référendum, R.T. Erdogan se crispe à nouveau pour devenir encore plus agressif et oppressif. La France et l’Union européenne doivent condamner ces attaques, et faire en sorte d'isoler cette politique dangereuse pour l’ensemble du Moyen Orient.
Le Parti communiste français exprime sa solidarité totale avec tous les Kurdes engagés contre les groupes djihadistes, et qui œuvrent pour faire prévaloir la démocratie et la paix. Les forces progressistes doivent s’unir pour clamer : #StopErdogan !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire