La fete des Allobroges

jeudi 1 décembre 2011

Encadrement des prix des produits alimentaires : « calmer l'appétit des goinfres de la distribution » (PCF)

L'Assemblée Nationale examine demain une proposition de loi (PCF) sur l'encadrement des prix alimentaires. Quand s'entrechoque le quotidien de millions de nos concitoyens vivant sous le seuil de la pauvreté, à la recommandation sanitaire de consommer cinq fruits et légumes par jour, et aux revendications à une légitime rémunération du travail paysan, alors il faut du courage politique : celui d'encadrer les marges et pratiques de la grande distribution.
C'est le sens de la proposition de loi présentée ce jeudi 1er décembre
2011 par André Chassaigne, Député du Puy-de-Dôme et Rapporteur. Elle présente trois outils pour revoir le partage de la valeur ajoutée et faire cesser le racket opéré par la distribution :
L'encadrement du prix de vente des produits alimentaires en appliquant un coefficient multiplicateur.
La définition de prix minimum indicatifs à la production agricole.
Une conférence annuelle, pluraliste, ouvrant négociation sur le prix d'achat aux producteurs.
En écho aux luttes paysannes, aux ventes militantes avec les producteurs, cette proposition donne corps à la bataille « contre la vie chère et pour l'augmentation des salaires » menée par le PCF. Elle est un point d'appui, pour les batailles, les débats et les choix du printemps 2012. Elle traduit en proposition, notre parti pris de l'humain d'abord.
Parti communiste français
Paris, le 30 novembre 2011.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire