Appel

samedi 31 décembre 2011

Mutuelles, énergie, taux de TVA... Ce qui change au 1er janvier 2012

Le 1er janvier n'est pas toujours synonyme de meilleurs voeux, il annonce bien souvent des hausses de tarifs ou des diminutions de prestation. La politique de rigueur mise en place par le gouvernement Fillon pour faire face à la crise fera de 2012 une année où les augmentations de tarifs font faire un bond historique pour les Français les plus pauvres. Tour d'horizon de ce qui change au 1er janvier 2012.
SÉCURITÉ SOCIALE
  • Instauration d'un jour de carence (non indemnisé) pour les fonctionnaires en arrêt maladie.
  • Baisses des indemnités journalières (IJ) d'arrêts maladie remboursées par l'assurance maladie pour les salaires supérieurs à 2.450 euros brut si l’entreprise ne compense pas.
  • Le salaire plafond de la Sécurité sociale servant de référence pour diverses cotisations et prestations passe de 2 946 à 3 031 €.
  • Le plafond de revenus ouvrant droit à l'aide à la complémentaire santé (ACS), qui aide les ménages démunis à souscrire un contrat d'assurance maladie complémentaire augmente de 35%.

MUTUELLES
  • Suite au doublement de la taxe sur les contrats de santé, les tarifs des mutuelles risquent d'augmenter de l'ordre de 5%.

PRESTATIONS SOCIALES
  • Pour ce qui concerne les allocations familiales, revalorisation de 1% des plafonds de ressources ouvrant droit aux prestations familiales. Le plafond pour la Paje (prestation d'accueil du jeune enfant) est porté à 45.068 euros (annuels) pour un couple avec un enfant et deux salaires. Prestations familiales revalorisées au 1er avril.

SALAIRES
  • Aucun coup de pouce cette année pour le SMIC, alors que c'est régulièrement réclamé par les syndicats, il va passé à 9,22 euros brut de l'heure, soit 1398,37 euros brut par mois. Une hausse sur l'année de 2,4%, qui interviendra un mois tout juste après la revalorisation automatique suivant l'inflation.
  • La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sur les salaires vont augmenter. Le calcul se fera sur 98,25 % du salaire, contre 97 % aujourd’hui.  
  • Lire la suite de la douloureuse 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire