Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

Liste UN ENGAGEMENT COMMUN
Liste UN ENGAGEMENT COMMUN

mercredi 30 avril 2014

La CGT appelle à un « mois de mai social »

Retraites, salaires des fonctionnaires, réformes ferroviaires, la CGT multiplie les mobilisations
Face au plan d’austérité annoncé par le gouvernement Valls, la Confédération générale du travail (CGT) en appelle à l'irruption des salariés sur la scène sociale. Évoquant un « ras-le-bol de s’en prendre toujours aux salariés », l’organisation syndicale organise des mobilisations, tout au long du printemps.
 « Un beau » 1er mai
La mobilisation politique d’austérité de Manuel Valls va donner le ton ce ce 1er mai 2014. La CGT, la FSU, Solidaires et Force ouvrière, qui généralement fait cavalier seul, défileront ensemble. Cette unité a pour but de « donner corps à notre politique revendicative mais surtout à l’expression nécessaire des salariés », explique Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT. « Le gouvernement va devoir prendre en compte la colère des salariés qui monte dans le pays, insiste Thierry Lepaon, loin du discours tenu au Bourget par François Hollande », le Premier ministre a « tourné le dos aux travailleurs, préférant satisfaire le patronat ». Face à cette « injustice sociale et économique », la CGT encourage l'irruption des salariés sur la scène sociale dès le 1er mai et avec trois temps forts qui vont rythmer ce printemps "social".
Le 15 mai, stop à la précarisation des fonctionnaires
Le gouvernement a annoncé le gel du point d’indice, servant de base au calcul des salaires des fonctionnaires, de la fonction publique jusqu’en 2017.

En gelant les salaires, l’Etat souhaite réaliser 18 milliards d’euros d’économie d’ici 2017. Et c’est dans un « contexte d’effort économique national », selon le gouvernement, que les 5,2 millions de fonctionnaires en France vont devoir faire face à l’inflation et au coût de la vie, qui eux sont en perpétuel augmentation. Face à la dégradation du pouvoir d’achat des fonctionnaires, la CGT, accompagnée de la CFDT, CFTC, FA-FP, FSU, Solidaires et UNSA, demande une revalorisation immédiate du point d’indice, non effectuée depuis 2010. Ils souhaitent également la refonte de la grille des salaires pour une meilleure reconnaissance des compétences et des qualifications. Créer des postes avec des perspectives de carrière, pour « répondre aux besoins d’aujourd’hui et anticiper ceux de demain », conclue les revendications des différents syndicaux mobilisés. Avec ce nouveau gel, «  les fonctionnaires se sentent dévaloriser, mis de coté, alors que leurs services répondent à un besoin de l’Etat et du citoyen. Aujourd’hui, ce n’est plus supportable que le gouvernement se comporte de la sorte avec ses agents », explique Thierry Lepaon. Les organisations CFDT, CFTC, CGT, FA-FP, FSU-Solidaires et UNSA  appellent donc les agents des trois versants de la Fonction publique (Etat, territoriale, hospitalière) à une journée nationale d’action et de mobilisation, le 15 mai, pour dire « Stop » à la baisse du pouvoir d’achat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire