WWW.2017.pcf.fr

mercredi 4 janvier 2017

Ecopla - communiqué du collectif du 3 janvier 2017


Les Amis d’Ecopla
112 Rue du Bas Rochassin
38660 St Vincent de Mercuze

Appel à Mesdames Messieurs les Maires, élu(e)s, Préfets, députés, sénateurs, ComCom, présidents de département, région,…

Le collectif les Amis d’Ecopla a pris la décision de se protéger et de protéger leurs familles. Nous avons donc décidé de ne pas rentrer dans l’usine Ecopla en toute illégalité, ni de faire sauter le cadenas, posé par un huissier. Nous avons décidé de ne plus être entourés de gendarmes, nous ne voulons plus être interrogés par des huissiers, nous ne voulons plus passer pour de dangereux terroristes. Nous n’irons pas en prison, nous ne payerons pas d’amende.
Nous avons toujours ce fabuleux projet de reprise de l’activité en SCOP, nous voulons simplement travailler et faire ce que nous savons faire. Sans l’outil de production, notre projet est caduc et nous ne manquons pas d’idées d’innovation. Dès aujourd’hui et accompagné de l’URSCOP, nous entamons une période de négociations avec CUKI, sous l’égide de Bercy. Les négociations ne vont pas être simples. Il est fort probable que les actifs de l’entreprise ECOPLA soient démantelés par CUKI, que les moules soient déménagés en Italie, que les presses soient envoyées dans une entreprise transalpine, et tout cela avec l’aide des ministres de l’industrie, l’indifférence des tribunaux de commerce, pour une somme modique. Nous vous demandons donc toute votre aide.
Nous avons, bien entendu, reçu vos messages de soutien, qui nous ont donné l’envie de poursuivre notre route, mais cela ne suffit pas. Aujourd’hui, le devenir de cette entreprise vous appartient. Après vos soutiens, il faut des actes, vos actes, c’est la seule façon de conserver un savoir-faire unique en France, des emplois dans la vallée du Grésivaudan déjà sinistrée.
Suivant vos actions, nous serons à vos côtés pour vous soutenir, mais en ce qui nous concerne nous avons fait plus que notre devoir.
Nous sommes fiers de ce combat que nous menons devant une multitude de murs qui barrent notre chemin, tout en prenant des dizaines de coup de bâton. Un dur combat que nous menons depuis 2014.
Nous sommes prêts à continuer à vos côtés, nous ne pouvons pas prendre seuls les risques encourus, bien entendu pour l’intérêt général.
Merci de nous faire part de vos décisions et de vos actes.
A très bientôt.
Le collectif Ecopla Scop
St Vincent de Mercuze, le 3 janvier 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire