Appel

mardi 20 novembre 2012

Florange et la sidérurgie - Lettre ouverte à François Hollande

La situation de la sidérurgie lorraine et avec elle toute la filière française de l'acier est très préoccupante. Le 30 novembre, date à laquelle prend fin le délai que le PDG d'AcelorMittal, Monsieur Lakshmi Mittal, a concédé au gouvernement français pour trouver un repreneur des deux hauts fourneaux de la « filière chaude », est une échéance à haut risque.
Vous trouverez ci-joint (et ci-dessous) la lettre ouverte de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF au Président de la République François Hollande, pour exposer ses inquiétudes et l'ensemble des propositions formulées par le PCF pour sortir la sidérurgie française du mauvais pas dans lequel elle se trouve et ouvrir la voie à une solution d'avenir.
À noter :  samedi 24 novembre, grand meeting sur l'emploi et l'industrie à Lille avec Pierre Laurent après une semaine de mobilisation du PCF pour l'emploi et l'industrie.
Pierre Laurent
Secrétaire national du PCF
Sénateur de Paris

Lettre ouverte à Monsieur le président de la République sur Florange et la sidérurgie
La sidérurgie lorraine et, avec elle, toute la filière française de l'acier risquent de subir, le 30 novembre, un nouveau mauvais coup. Il s'agit là d'un cas emblématique pour les défis du redressement productif du pays.
Comme vous le savez, c'est à cette date que prend fin le délai de deux mois que M. Lakshmi Mittal, président du groupe d'ArcelorMittal, vous a concédé, le 27 septembre dernier, pour que soit trouvé un repreneur des deux hauts fourneaux de la « filière chaude ».
Or, tout indique aujourd'hui qu'aucun repreneur ne se déclarera si la reprise ne concerne que les seuls hauts fourneaux, ainsi que l'indique la presse spécialisée à propos de contacts en cours avec le Russe Severstal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire