Appel

samedi 24 novembre 2012

Gauche[s] : vers une crise politique ?

Le Sénat vient de rejeter le budget 2013 de la sécurité sociale, notamment en raison de la position du groupe communiste qui a voté contre le texte. Six mois tout rond après l’élection de François Hollande à la présidence de la République, les partenaires historiques du parti socialiste ne cachent plus leurs désaccords avec les premières orientations – et mesures – politiques du gouvernement Ayrault. Une rupture stratégique à gauche ?
Avec ces votes au sénat, un nouveau front d’ennuis vient de s’ouvrir pour le gouvernement. Et la majorité présidentielle s’agace. Arnaud Montebourg affirme que le PCF est entré dans l’opposition. « Le PS agite le spectre du gauchisme pour essayer de marginaliser le PCF », dénonce Danièle Obono du courant Convergences et Alternative, membre du Front de Gauche. Pour Eric Coquerel, secrétaire national du PG : « on a été considéré dans la majorité parce que nous avons contribué à l’élection de François Hollande contre la présence de Nicolas Sarkozy au second tour ». La tirade de Montebourg envers les élus communistes pourrait refroidir le PCF, en vue des municipales notamment. Pour Coquerel, le PS se trompe. Les intentions du PCF sont claires. Il note que le PS « ne s’adresse stratégiquement qu’au PCF feignant d’ignorer la réalité du FdG ».
La réalité du Front de gauche, c’est une diversité de force rassemblée par l’idée d’indépendance politique vis-à-vis du PS. La couleur avait été annoncée lors des élections présidentielles. Les élus du FdG n’ont pas vocation à accompagner les politiques jusqu’au-boutistes de réduction des déficits publics, qui conduisent à l’austérité selon eux. Raison pour laquelle le FdG n’a pas souhaité entrer au gouvernement. Et pour clarifier et enfin clore ce débat, Danièle Obono assume : « nous ne sommes pas dans l’opposition. Nous nous opposons aux politiques d’austérités. C’est différent ». « Quand l’UMP vote avec le PS sur le traité européen [dit TSCG], personne ne soupçonne que l’UMP est entré dans la majorité », poursuit-elle. Clarification faite. Fermez le banc.
Lire la suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire