La fete des Allobroges

lundi 4 juin 2012

Circulaire Guéant abrogée : et maintenant quelle politique pour l’égalité ?

Geneviève Fioraso, ministre de l’enseignement supérieur, l’avait annoncé, Manuel Valls l’a fait : la circulaire Guéant a été abrogée aujourd’hui.
Texte raciste, discriminatoire, il interdisait aux étudiants étrangers ayant finis leur formation de travailler en France.
Sarkozy et sa bande partis, il était obligatoire pour la gauche et François Hollande d’abroger ce texte qui a conduit à une forte mobilisation des étudiants étrangers depuis près d’un an pour revenir sur ce texte qui leur bouchait tout avenir en France.
Les trois ministres (Fioraso, Valls et Sapin), directement concernés par cette circulaire et par la question des étudiants et salariés étrangers, ont annoncé vouloir publier un nouveau texte d’ici peu. Si le statu quo n’est pas une solution, annoncer vouloir garder les aspects positifs du texte de la droite est une faute politique grave.
La situation des étudiants étrangers est toujours discriminatoire et ne leur permet pas d’étudier dans de bonnes conditions : la sélection sociale par l’argent est toujours en place (on demande des milliers d’euros pour pouvoir venir), l’accès au logement relève du parcours du combattant, …
Les députés du Front de Gauche et les candidats ont clairement exprimé leur volonté de répondre aux attentes des étudiants étrangers en facilitant les démarches administratives, en empêchant par leur action l’expulsion de dizaines d’entre eux, en proposant, à travers la loi cadre pour sortir les jeunes de la précarité, qu’une carte d’étudiant donne automatiquement droit à un titre de séjour.
Les étudiants communistes appellent donc à élire les 10 et 17 juin prochains le maximum de députés communistes et du Front de Gauche à l’Assemblée nationale. Eux seuls seront entièrement à nos côtés dans notre lutte pour l’égalité des étudiants peu importe leur nationalité.
Communiqué de l'Union des Etudiants Communistes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire