Appel

jeudi 19 juillet 2012

Sodimedical : « Première grande victoire pour l'interdiction des licenciements boursiers » (Pierre Laurent)

Les femmes de Sodimédical ont remporté une première grande victoire.
Leur calvaire n'aura pas été vain. Au bout de deux années de combat, elles obtiennent de la Cour d'appel de Reims un jugement qui fera date dans le droit social français.
Pour la première fois, la justice fait le lien économique entre une filiale et sa maison-mère multinationale, portant un coup sans précédent à la stratégie des patrons délocalisateurs.
Le groupe austro-allemand Lohmann & Rauscher est condamné à payer les salaires et à l’obligation de reprendre la production sur le site de Plancy avec astreinte de 1 000 € par jour.
Avec cette victoire, c’est le droit de tous les salariés français qui progresse. Au nom du PCF, je tiens à les féliciter.
Ce succès historique résonne comme un symbole dans un département où les dégâts des délocalisations meurtrissent encore des dizaines de milliers de salariés et leurs familles. C’est aussi un clin d’œil de l’histoire en direction des ouvrières du textile aubois qui, au début des années 80, avaient participé à l’élaboration de la première loi anti-délocalisation. Celle-ci n’avait malheureusement pas obtenu de majorité alors que l’Assemblée nationale était à gauche.
Aujourd'hui, cette victoire doit surtout être un encouragement à légiférer contre les plans de licenciements et les stratégies de rentabilité qui les déclenchent.
Les députés du Front de gauche viennent d'annoncer qu'ils déposeront rapidement une proposition de loi sur l'interdiction des licenciements boursiers. Le temps est venu d'avancées législatives significatives pour le droit à l'emploi. La majorité de gauche ne peut s'y dérober.
Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire